L'assurance Nautisme

L'assurance Nautisme

L'assurance Nautisme
31/03/2020

Pendant l'été, nombreux sont ceux qui optent pour des loisirs nautiques, la France compte de nombreux plaisanciers notamment grâce aux ports de la côte atlantique, et méditerranéenne mais la plaisance reste une activité qui peut comporter de nombreux risques d'où l'importance de souscrire une assurance pour son bateau.
Aujourd’hui l'assurance plaisance ce n'est pas obligatoire au sens de la loi, y’a pas comment d'assurance automobile une obligation d'assurance régie par un code de la route ou codé maritime.

Aujourd’hui l'assurance navigation de plaisance est obligatoire uniquement dans les ports et c’est les ports qui demandent de plus en plus de l'attestation d'assurance pour garantir l’ouvrage.

Sachez que la responsabilité civile peut être prise en charge par exemple par votre contrat d'assurance habitation, mais souscrire une assurance spécifique pour la plaisance peut se révéler utile grâce aux nombreuses garanties qui sont proposés par les assureurs.

Ainsi que les frais d'assistance et de sauvetage on va dire parce qu’il faut savoir qu'en France dans les eaux françaises, le rapatriement des personnes est gratuit, le rapatriement des bateaux est payante.
Une des garanties spécifiques concernent la couverture contre le vol qui peut se décliner en trois parties, il y a le vol total ou limiter, le vol partiel et le vol du moteur, moteur amovible bien sûr.

Quand on parle de vol total tout le monde comprend ce que ça veut dire disparition du bateau, et le vol partiel c’est une garantie un petit peu délicate à appréhender, pour beaucoup personne, parce que on va couvrir suite à effraction.

Dans beaucoup de bateaux il n'y a pas de coffre, ce qui veut dire qu’on ne peut pas garantir.
D’autres exclusions peuvent exister comme la navigation dans des zones dangereuses, mais certains assureurs proposent quand même de couvrir les plaisanciers ce qui peut faire varier le montant des primes.
Faut savoir qu'en navigation de plaisance les primes ne sont pas calculés comme en automobile, c’est l'année du bateau et la valeur qui détermine un taux après c'est une règle de trois on multiplie c'est un pourcentage on nous donne la prime.

Maintenant il peut y avoir des augmentations si le bateaux va être mis en location, s'il sort des zones de navigation, s'il va faire à la limite du cerf-volant, ça arrive parachute ascensionnel ou des choses comme ça, il y a un risque supplémentaire donc les compagnies vont augmenter la tarification.

Demandez un rappel