L'assurance décès invalidité (Tempo décès) expliquée par CGP ONE

L'assurance décès invalidité (Tempo décès) expliquée par CGP ONE

L'assurance décès invalidité (Tempo décès) expliquée par CGP ONE
06/05/2020

Bonjour nous vous présentons aujourd'hui l'assurance décès invalidité appelé parfois assurance temporaire décès ou même tempo décès.

Mais quelle est cette assurance ? comment fonctionne-t-elle ? est-elle vraiment utile ?

Un contrat d'assurance décès /invalidité : il s'agit d'un contrat de prévoyance permettant de garantir la survenance d'un risque par le versement d'un capital ou d'une rente aux bénéficiaires désignés en cas de décès de l’assuré, mais également en cas d'invalidité ou d'incapacité.

Un contrat d'assurance tempo décès permet de vous assurer ou dit autrement de couvrir les risques de décès, invalidité, incapacité.

En cas de décès les bénéficiaires seront alors les personnes désignées par le souscripteur du contrat, le souscripteur à la liberté d'organiser comme il le souhaite la répartition du capital aux bénéficiaires désignés.
La mise en place d'une rente pour l'éducation des enfants ou pour le conjoint survivant est également possible, et en cas d'invalidité d'incapacité le bénéficiaire sera alors l'assuré lui-même.

Pour cela le souscripteur paye une cotisation régulière qu'elle soit mensuelle ou annuelle.

Le contrat est renouvelable par tacite reconduction, et attention aux clauses d'exclusion, dans certains cas les garanties ne peuvent être déclenchées, notamment en cas de suicide, en cas d'usage de drogues, en cas de décès suite à une maladie antérieure que vous n'avez pas déclaré, ou parfois dans le cas de la pratique de sports extrêmes que vous n'avez pas mentionné.

Avantages et contraintes d'un contrat décès invalidité

1)Les avantages en cas d'invalidité ou d'incapacité de travail, la disparition de vos revenus pourra être remplacée par une rente versée, vos enfants toucheront une rente éducation jusqu'à la fin de leurs études, l’assurance financera les nouvelles charges liées au handicap, par exemple achat d'un véhicule pour handicapés, réalisation de travaux dans la maison, intervention de personnes extérieures pour assurer des soins ou des prestations.

En cas de décès maintenant, vous pouvez ainsi couvrir l'intégralité des droits de succession jusqu'à un million d’euros, vous augmentez donc également la valeur du patrimoine transmis à vos héritiers.
Ce nouveau capital transmit est également lui-même est exonéré de droits de succession.

2) les inconvénients aux contraintes d'une assurance décès invalidité, premier inconvénient comme tout contrat de prévoyance, contrats automobiles ou d'assurance habitation, vos cotisations sont à fond perdus 'il ne vous arrive rien les sommes ne vous sont pas restituées bien évidemment.

Deuxième contrainte attention à bien actualiser votre contrat en fonction de votre évolution personnelle, si par exemple vous commencé à fumer alors que vous êtes déclaré non-fumeur, l'assureur pourrait ne pas couvrir en cas de décès dans la causalité serait la cigarette.

Prenons deux exemples :

Exemple 1 : monsieur à 40 ans est marié, et ils ont deux enfants mineurs nés en 2010 et 2011, ils n'ont pas fait de donation au dernier vivant, leur patrimoine est composé d'une maison que possède monsieur suite un héritage estimé à 400, mille euros d'un appartement locatif150000 euros ,50 % monsieur 50% madame, de produits financiers de 150000 euros 50 %monsieur 50% madame, le patrimoine total et donc de 800000 euros, dont six cent mille euros pour monsieur.

En cas de décès de monsieur le montant total des droits de succession s'élèvera à 35000 euros, pour protéger sa famille monsieur décide allant de souscrire un contrat d'assurance décès invalidité, avec comme objectif de courir les droits de succession soit 35000 euros, le montant de sa cotisation mensuelle s'élèvera à 7 euros par mois pour 35mille euros de capital a versé au bénéficiaire.

S’il souhaite également que ses enfants tous chacun une rente mensuelle de 2000 euros par mois, jusqu'à la fin de leurs études, la cotisation mensuelle sera alors de 36 euros par mois.

Exemple 2 : madame 45 ans divorcé, deux enfants, possède des parts dans une entreprise où elle est dirigeante estimé à 700 milles euros, une maison estimée à 800 milles euros soit un patrimoine total d'un million cinq cent mille euros.

en cas de décès le montant de droits de succession s'élèvera à 2 75 000 euros ,,pour couvrir ses droits madame décide de souscrire un contrat de prévoyance, le montant de sa cotisation mensuelle pour couvrir ses 275 000 euros s'élèveront à 67 euros par mois soit 804 euros par an.

Ainsi les enfants n'auront pas besoin de vendre obligatoirement les parts de l'entreprise ou de leur maison pour rembourser cette dette fiscale.

Comme vous le voyez le contrat d'assurance décès invalidité est un produit pouvant parfaitement répondre à une partie de votre problématique.

Demandez un rappel