Taxi / VTC : La guerre de l'assurance

Taxi / VTC : La guerre de l'assurance

Taxi / VTC : La guerre de l'assurance
16/04/2020

Depuis des mois, une véritable guerre fait rage entre taxis et vtc les voitures de tourisme avec chauffeur, au-delà d'accuser les vtc de leur voler des clients de façon déloyale, les taxis il leur reproche également de ne pas être soumis à la même réglementation en termes d'assurance.

Les chauffeurs de taxi ils sont imposé avec l'assurance de voitures tous risques, en plus de ça une assurance professionnelle de transport de personnes ce qui est très important en cas d'accident ou en cas de problème grave ou corporels.

Ainsi certains vtc ne rouleraient qu'avec leur simple assurance auto personnel ce qui leur permettrait de dégager des économies de l'ordre de1000 à 2000 euros, un phénomène dont se défendent les grandes enseignes vtc.

Roulait avec une assurance inadaptée n'a aucun impact sur un passager en cas d'accident ce dernier sera obligatoirement indemnisés par le responsable tel que le prévoit la loi Badinter les conséquences seront par contre plus grave pour le vtc qui devra payer de sa poche les pots cassés selon les grandes enseignes vtc le taux de sinistres serait toutefois marginale.

Ce qu'on remarque les accidents avec les vtc dans neuf cas sur dix se passe quand la voiture est avide.
Une fois que le client a été laissée à l'aéroport et que forcément il y a une autre course qui s'enchaînent derrière, c'est là où le chauffeur il va rentrer après une dure journée de travail et il va être moins sensible parce qu'il sait qu'il a pas de passage derrière, et c'est là où on peut avoir des accidents.

Le rapport du député thomas thévenoud remis au gouvernement le 24 avril met en lumière ces déséquilibres d'assurance entre taxis et vtc qu'une loi pourrait supprimer dans les prochains mois.

Demandez un rappel