Meilleure mutuelle hospitalisation en 2021

Le but de l’assurance hospitalisation est de vous permettre d’obtenir des remboursements sur vos frais de santé n’étant pas pris par votre régime d’Assurance maladie. Une mutuelle prendra juste à sa charge les frais qui s’appliqueront lors d’une hospitalisation dans un hôpital ou dans une clinique. Contrairement à une complémentaire santé qui ne vous remboursera de vos passages chez le dentiste ou de vos nouveaux verres par exemple. De ce fait, qui est susceptible d’être intéressé par l’assurance hospitalisation ? Quelles dépenses sont prises en charge ? Que faut-il faire pour souscrire à un meilleur contrat ?

Utilité d’une mutuelle hospitalisation

La mutuelle hospitalisation ou l’assurance hospitalisation (uniquement), est une possibilité d’offre que soumet une complémentaire santé. Dans le sens où, de manière générale, une mutuelle classique vous assure une prise en charge sur vos frais de santé remboursés par la Sécurité sociale ; c’est également la même figure de style pour une assurance hospitalisation mis à part le fait que les remboursements se font uniquement par rapport aux dépenses liées au séjour en clinique ou à l’hôpital.

Ainsi, celle-ci pourra intervenir comme complément de votre régime d’Assurance maladie obligatoire. Les cas ci-dessous ne sont pas remboursés par une mutuelle hospitalisation :

  • Vos consultations médicales habituelles.
  • Vos frais en soins optiques.
  • Vos frais en soins dentaires.
  • Vos soins en médecines douces.

Peu importe la raison pour laquelle vous êtes hospitalisé, cette assurance s'affirme en réduisant ou en supprimant votre reste à charge, autrement dit, les frais non remboursés par votre régime. Le taux de remboursement sera supérieur à celui d’une mutuelle classique et dépendra du contrat que vous avez souscrit.

Lorsque vous avez en effet souscrit ce contrat, vous devez savoir que vous et votre famille allez généralement être couvert jusqu’à vos décès respectifs.

Pourquoi souscrire une assurance hospitalisation ?

Remboursements pris en compte par la Sécurité sociale

Votre assurance maladie obligatoire se doit de prendre en charge 80% de vos frais d’hospitalisation lorsque vous êtes hospitalisé tout en sachant que vous étiez dans un hôpital public ou conventionné. Ainsi, la prise en charge pourra s’élever à 100% si on se réfère aux cas ci-dessous :

  • Une durée d’hospitalisation de plus de 30 jours ;
  • Vous êtes en état de grossesse et vous nécessitez une hospitalisation de 16 semaines avant l’accouchement et au moins deux semaines après;
  • Votre nouveau doit être hospitalisé après le premier de sa naissance ;
  • Vous êtes hospitalisé à cause d’une maladie professionnel ou d’une maladie due à un arrêt de travail ;
  • Vous êtes un souffrant d’une Affection de Longue Durée ;
  • Vous êtes dépendant du régime d’Alsace-Moselle.

Hormis ces cas ci-dessus, la Sécurité sociale ne remboursera pas plus de 80% des frais réels engagés. De ce fait, les cas n’étant pas pris en charge sont les suivant ; à savoir :

  • Les dépassements d’horaires récurrents ;
  • Les frais sur des forfaits journaliers d’hospitalisation ;
  • Les frais de confort
  • Les soins préopératoires et postopératoires ;

Le montant dont vous avez la charge (ticket modérateur de 20 % des frais réels) est d’une grande importance en fonction des frais occasionnés par la durée de votre présence dans un hôpital ou dans une clinique. Le montant peut être assez élevé, d’où être couvert par une mutuelle santé ou une assurance hospitalisation vous sera bénéfique.

Avantages de la mutuelle hospitalisation

Le niveau de remboursement de vos frais hospitaliers se fait en fonction de la formule à laquelle vous avez choisi. Vous allez percevoir ces frais de manière partielle ou complète en complément de la sécurité sociale.

Ainsi, les frais qui suivent vous seront indemnisés par une excellente garantie hospitalisation :

  • Un ticket modérateur ;
  • Tout dépassement d’honoraires médicaux ou chirurgicaux ;
  • Les forfaits par jour en clinique ou en hôpital ;
  • Les soins supplémentaire ; comme le confort ou chambre particulière ;
  • Les frais complémentaires comme la radiologie, les analyses…

Des prestations d’assistance sont intégrées par certains contrats d’assureurs en mutuelle hospitalisation et sont d’une grande utilité pour la garde des enfants… En somme, vous devez retenir qu’une garantie hospitalisation allégera vos frais sur la durée que vous avez eue à passer étant hospitalisé. De ce fait, vous ne serez pas surpris d’avoir des charges en plus.

Qui doit souscrire une assurance hospitalisation ?

L’assurance hospitalisation s’adresse à :

  • Aux personnes ayant une bonne santé et ne nécessitant pas une prise en charge en optique ou en dentaire ;
  • Aux personnes à revenu limité ;
  • Aux personnes seules ;
  • Aux personnes ayant une tranche d’âge de moins de 30/35 ans.

Les personnes qui souscrivent une assurance seule aimeraient bénéficier d’une couverture minimale, ne concernant que des actes gravissimes ; autrement dit, les personnes dont le besoin est nécessaire de se rendre en clinique ou dans un hôpital et ainsi éviter de payer des moindres frais.

Que couvre une mutuelle hospitalisation seule ?

Celle-ci fonctionne comme une mutuelle en ce sens qu’elle ne prend en compte que les frais engendrés par une hospitalisation en clinique, en hôpital ou à domicile. Tous les autres soins particuliers comme les frais optiques, médecine douce ne seront jamais indemnisés par l’assureur.

Peu importe l’assureur, le choix entre plusieurs formules vous sera offert avec des niveaux d’indemnisation variés. Ainsi, plus le niveau de remboursement sera élevé, plus la cotisation sera élevée.


De manière courante, les trois niveaux proposés sont les suivant :

  • Une assurance hospitalisation : celle-ci prend en charge le ticket modérateur hors dépassement honoraires.
  • Une formule intermédiaire : cette formule assure la prise en charge d’entre 150 et 250% des tarifs conventionnés ;
  • Une formule haut de gamme : elle vous assure jusqu’à 400% du taux de remboursement sur les frais réels.

Les limites établies seront prises en compte en fonction de chaque garantie (chirurgie, frais de transport…). Le niveau d’indemnisation de chaque type de frais hospitaliers est déterminé par chaque organisme de manière libre. Il y a certaines garanties hospitalisation qui indemnisent jusqu’aux frais réels ; ce qui constitue une excellente couverture.

Pour une illustration, nous vous soumettons les tableaux de garanties que propose le contrat hospitalisation de la MACIF (formule unique) :

Prise en charge en % Prise en charge en euros
Actes de chirurgie 200 %
Actes de spécialité 200 %
Analyses de laboratoire 100 %
Radiologie, auxiliaires médicaux 100 %
Frais de transport 100 %
Frais de séjour 100 %
Forfait journalier hospitalier Illimité (sauf séjour psy)
Chambre particulière 50 euros par jour
Chambre accompagnant 20 euros par jour

Dès que vous avez en votre possession plusieurs devis d’assurance hospitalisation et de complémentaire santé, vous avez le choix de faire un comparatif pour accéder à la meilleure offre selon vos revenus et le contrat le plus compétitif et de qualité. Vous devez alors être attentif lors de votre processus de comparaison en vous appuyant sur les critères qui suivent ; à savoir :

  • Le niveau de garantie résultant des frais d’hospitalisation couverts
  • Les taux de remboursement proposés pour chacune des garanties
  • La période qui suit après votre souscription où les frais d’hospitalisation ne seraient encore couverts
  • Les seuils d’indemnisation
  • L’ensemble des établissements dont vous avez accès pour vos soins
  • Les interdits qui retardent le déclenchement des garanties
  • L’efficacité dans le processus de remboursement
  • Les franchises ; les montants qui seront à votre charge.

Les délais de carence suivants sont ceux que peuvent poser un contrat hospitalisation :

  • Des garanties littéralement acquises en cas d’accident
  • Un délai d’attente de 3 mois pour infection
  • Un délai d’attente de 9 mois pour les mères porteuses
  • Un délai d’une année pour les troubles mentaux ou tout acte nécessitant un psychiatre

Vous devez vous reporter sur leur tableau de garantie, les conditions générales dans la mesure où vous aimerez comparer plusieurs devis de mutuelle hospitalisation. Pour ce faire, téléchargez lesdits documents sur le site de l’organisme.

Comment obtenir un meilleur remboursement des soins de santé ?

Une assurance hospitalisation est, autrement dit, une complémentaire santé qui ne couvre que vos frais hospitaliers. Malgré toutes les offres qu’elle pourra vous proposées similaires à celles des mutuelles classiques, elle s’avère être limitée en ce sens qu’elle ne vous procure une indemnisation sure :

La Sécurité sociale ne rembourse pas équitablement les frais en médecine optiques et dentaires. En effet, il existe bien évidemment de nombreuses pratiques non couvertes par la Sécurité sociale, celles-ci pourront en effet être couvertes par une mutuelle santé individuelle dans une certaine mesure.

Dans la mesure où vous désirez une couverture face à ces dépenses sanitaires susmentionnées, vous devez opter pour la souscription d’une mutuelle santé individuelle, et de plus si vous n’êtes pas un actif. Pour ce faire, vous pouvez vous appuyer sur notre comparateur en ligne qui vous permettra d’accéder au contrat le plus adapté selon vos besoins en vous soumettant les meilleurs tarifs et une offre de qualité.

Dans la mesure où vous ne nécessitez habituellement pas des soins optiques ou dentaires, la mutuelle habitation demeure une excellente option en ce sens que vous n’aurez pas trop à dépenser par rapport à la souscription d’une mutuelle classique.

Quel est le tarif d’une mutuelle d’hospitalisation seule ?

Le remboursement que propose une assurance habitation est moins élevé que celui d’une mutuelle classique. En effet, vous pouvez le constater selon les prix suivants : les coûts de la mutuelle hospitalisation seront trois ou quatre fois moins cher que ceux d’une complémentaire santé individuelle.

Ainsi, le montant de vos cotisations va dépendre de :

  • La formule que vous avez souscrite ;
  • L’âge que vous avez lorsque vous souscrivez ;
  • Les conditions proposées par le contrat ;
  • La pratique commerciale de la mutuelle.

Une personne dans la tranche de 30 ans souhaitant ne vouloir être couverte qu’en hospitalisation aura une charge de 10 euros par mois.

Selon votre organisme, vous pouvez verser vos cotisations :

  • Chaque mois ;
  • Chaque trimestre ;
  • Chaque semestre ;
  • Chaque année.

Les prix augmentent à grande vitesse pour les séniors. Ainsi, il y a des formalités médicales qui seront peut-être imposées pour des personnes âgées de 65 ans ou plus.

L’assurance hospitalisation professionnelle

C’est un contrat qui vous est proposé par votre employeur. De ce fait, vous n’avez pas l’intérêt de souscrire à une mutuelle hospitalisation en ce sens que cela pourrait constituer une double charge.

L’assurance hospitalisation senior

Toutes les mutuelles proposent leurs propres limites d’âge lorsqu’il y a d’éventuelles souscriptions aux formules d’assurance qu’ils proposent. Il est possible d’être couvert même à l’âge de 80 ans.

Si vous passez l’âge de 65 ans, vous pourrez être soumis à un questionnaire. Passer l’âge de 70 ans, vous ne pourrez plus avoir accès aux formules haute gamme ; tout dépendra de l’organisme choisi ; ainsi la couverture que vous avez souscrite vous couvrira jusqu’à votre décès.

Le prix est déterminé pendant votre signature, plus vous tardez à adhérer à une mutuelle hospitalisation, plus les coûts seront importants.

Demandez un rappel