Constat amiable et accident de voiture

Quelles sont les démarches à suivre si vous faites un accident de route ? Y a-t-il un constat amiable à remplir ? De quelle manière s’effectuera l’indemnisation ?

Remplissage du constat amiable et déclaration de l’accident

Tous les conducteurs d’automobiles ont à leur portée un contrat amiable qui leur a été fourni par leur assureur pour des éventuels accidents routiers et dégâts constatés. C’est un formulaire qui facilite et accélère le processus de traitement du dossier, car il regorge toutes les informations liées à l’accident ; à savoir : circonstances, dégâts occasionnés, assurance du véhicule…

Dans la mesure où il y a une perte en vie humaine ou un accident assez important, le constat amiable ne pourrait assurer toute réparation ; vous devez donc appelez votre assureur et faire état de la situation critique.
Les deux conducteurs doivent remplir, dans l’immédiat, la partie constat qui se trouve au recto ; tout en signant. L’opération peut s’effectuer sur le lieu de l’accident s’il en faut. Les signataires ne doivent faire usage que de cette partie-là.

Chaque conducteur aura à sa charge, de manière individuelle, de remplir la partie déclaration qui se trouve au verso de l’imprimé.
L’assureur doit recevoir par la suite le constat amiable dans les 5 jours qui suivent l’accident.

S’il y a un accident causé par une voiture et sa remorque, couverts par des assureurs différents, la requête d’indemnisation pourra être adressée à l’assureur du véhicule ou celui de la remorque.
Processus d’indemnisation après un accident routier

Les assurés pourront percevoir leurs respectives indemnisations venant directement de leurs assureurs après que des conventions et des accords se soient passés entre les sociétés d’assurance. La convention d’indemnisation directe de l’assuré et de recours entre les sociétés d’assurance automobile, nommée IRSA, concerne l’indemnisation des dommages corporels, alors que la convention d’indemnisation et de recours corporel automobile (IRCA) concerne les dommages corporels. L’indemnisation directe.

Les assureurs doivent indemniser leurs assurés si ces derniers ont droit à l’indemnisation. De ce fait, le conducteur ayant été moins responsable lors de l’accident percevra une indemnisation de la part de son assureur au compte de l’assureur du principal responsable dudit accident. Tel que ci-dessous :

  • Si l’assuré n’est pas responsable, l’assureur se devra de l’indemniser dans la totalité ;
  • En cas de responsabilité des deux parties, l’assureur l’indemnise partiellement.

Conditions d’application

Pour que la procédure accélérée de règlement soit appliquée, il faut que les deux véhicules soient sous la couverture des assurances qui valident la convention IRSA. La convention s’appliquera alors pour des accidents rencontrés au sein de l’Union Européenne et dont l’assurance est souscrite en France ou à Monaco auprès des sociétés adhérentes.
Pour des accidents de plus de deux véhicules, la convention IRSA est applicable seulement pour les véhicules fabriqués en France métropolitaine ou à Monaco, excepté les véhicules immatriculés en France et garantis par des sociétés qui valident la convention IRSA.
Ce qu’il faut faire lorsqu’il y a désaccord avec le règlement ou l’indemnisation qui a été proposée.

Des désaccords peuvent surgir lors des conclusions de la société d’assurances sur la détermination des responsabilités voir même les montants des dommages et les charges.
Il faudra donc apporter des preuves pour que les réclamations soient prises en toute considération ; telles que des déclarations écrites, décisions judiciaires…
Vous pourrez également vous rabattre aux garanties de la protection juridique que prévoit le contrat d’assurance en vous adressant au service de protection juridique. De ce fait, un procès juridique sera demandé par la société d’assurance pour réclamer l’indemnité de son assuré.

Dans la mesure où l’assureur de protection voit toutes réclamations de son assuré vouées à l’échec, l’assuré pourra faire jouer la clause d’arbitrage du contrat. Les deux, en s’accordant, pourront alors choisir un avocat, ce dernier pourra être aussi désigné par le tribunal. L’assureur prendra à sa charge les frais. Si la société d’assurance ne peut engager une action (sous la décision de l’avocat) , les procédures pourront être engagées par l’assuré lui-même.

Dans la mesure où il obtient une indemnité supérieure à la somme qu’a proposé l’avocat ou la société d’assurance, cette dernière lui remboursera alors les frais liés à la procédure dans les délais fixés par le contrat.

Constat amiable d'accident de voiture à télécharger gratuitement

Vous souhaitez anticiper la survenue d’un accident de voiture et avoir un constat amiable à portée de main ?
Ce constat amiable voiture à télécharger est certifié conforme par notre département juridique.

Constat amiable voiture : quelle utilité ?

Le constat amiable est un document à remplir (version papier), par les conducteurs des véhicules endommagés après constat d’un revers de la route.
Ce dernier permet à votre assurance d’obtenir avec détails les origines du sinistre, ainsi l’assureur saura vous indiquer quelles sont les responsabilités de chaque accidenté (indemniser les conducteurs). Joignez des photos de l’accident pour rendre complet votre dossier afin de faciliter les démarches avec l’assurance.

Demandez un rappel