Présentation du crématorium : de quoi s’agit-il ?

Le crématorium se réfère au lieu de l’établissement où le cadavre est incinéré. Le terme est dérivé du verbe latin "cremo", qui signifie "brûler". Alors que le nombre de crématisations ne cesse d'augmenter (plus de 165 000/an en France), ces espaces dédiés ont tendance à se développer davantage. En effet, environ 200 d'entre eux sont répartis sur le territoire français.

Établissements crématoires : Réglementation en vigueur

Les défunts étant crématisés tous les jours (l’utilisation de ce terme est préférable à ‘incinérés’ car cela signifie aussi l'acte de brûler des déchets), le crematorium doit respecter une réglementation stricte, notamment suite aux articles D. 2223-100 à D. 2223-109 du Code Général des Collectivités Territoriales. "N 2223-100 à D.2223-109.

Ainsi, ces codifications reposent en principe sur la codification du respect du droit du travail :

  • mesures d'hygiène ;
  • sécurité incendie des locaux ;
  • matériel du personnel : matériaux ignifugés ;
  • l'affichage obligatoire.

Le but est de garantir la sécurité des opérations et des visiteurs en réglementant la construction et l'aménagement des lieux suivants :

  • accès, largeurs minimales;
  • voies de secours ;
  • conformité des fours ;
  • un four pour assurer la combustion dans les 90 minutes (pour le défunt de taille standard) ;
  • des murs recouverts d’un revêtement spécial ‘classé M2’ ;
  • une isolation acoustique d’au minimum 30 décibels ;
  • cheminées et conduits d'évacuation des gaz...

Il s'agit également d'apporter confort et intimité aux utilisateurs, notamment dans le respect du silence et de la méditation grâce à des mesures d'isolation acoustique.

Fonctionnement du crématorium

Le crématorium comprend une partie technique réservée exclusivement aux professionnels de l'entreprise, ainsi qu'une partie publique destinée à accueillir les familles et les endeuillés.

Les parties et salles ouvertes aux proches

  • Une salle de présentation protégée par du verre pour aider le cercueil à entrer dans le four ;
  • Une ou plusieurs salles de réception, où la famille attend la fin de l'opération, puis reçoit les cendres funéraires ;
  • A la réception, le personnel reçoit et guide la famille responsable de la crémation du défunt.

Les parties techniques réservées aux opérateurs du crématorium

  • la salle funéraire où l’on accueille les cercueils ;
  • les chambres d'incinération ;
  • les locaux techniques ;
  • les locaux d'entretien ;
  • les pièces où sont entreposées les urnes en attendant la sépulture.

Par souci de décence et pour assurer la sécurité des visiteurs, ces salles ne sont pas ouvertes au public.

Quels sont les différents services rendus ?

La pratique de l'incinération des corps et le placement des cendres dans les cendriers et urnes sont établis.

En effet, l'urne peut y être temporairement stockée, dans l’attente que les familles décident du statut de la destination.

Dans ce sens, nous accueillons les proches pendant la crémation et pouvons nous occuper de l’organisation des cérémonies religieuses, des discours et des réunions avec ou sans musique pour exprimer nos condoléances.

Finalement, des professionnels fournissent des conseils et un soutien à ceux qui doivent organiser l'incinération des personnes disparues.

Par qui est effectué la gestion du crématorium ?

Le crématorium dépend de la ville ou du groupe de villes dans lequel il est situé. La gestion de celui-ci peut être effectuée directement par la municipalité ou le prestataire de services agréé.

Les pompes funèbres sont tenues responsables de la réalisation de la cérémonie.

Les autorités sanitaires et le ministère de la Santé procèdent régulièrement à des inspections pour s'assurer du bon fonctionnement des locaux.

Pour quel coût ?

En plus des cercueils, des urnes, de l'organisation des cérémonies et des éventuelles dépenses funéraires, aller au crématorium doit également ajouter les dépenses suivantes au budget total de crémation :

  • Vous devez payer une taxe de crémation comprise entre 300 et 500 euros, selon les lieux ;
  • Les dépenses du crématorium dépendent de l'emplacement, et peuvent varier en moyenne de 300 à 800 euros.

Afin de connaître le prix exact du service fourni, il est préférable de consulter directement la municipalité et le crématorium où la crémation aura lieu.

Demandez un rappel