La pierre tombale : comment bien choisir ?

Une pierre tombale, connue également sous le nom ‘la tombale’, est un monument funéraire en pierre qui recouvre la sépulture, que celle-ci soit classique ou cinéraire.

Lorsqu'elle est érigée sur la tête d'une tombe funéraire, nous parlons dans ce cas d’une stèle.

Ainsi, le rôle de la pierre tombale est assez important vu qu’elle permet d'offrir un lieu de recueillement familiale tout en symbolisant la mémoire de la personne disparue.

Connue pour sa durée pendant tout le contrat de concession, elle doit répondre aux exigences de robustesse, d'étanchéité et d'esthétique, ainsi qu’à correspondre à l'esprit de la personne disparue, tout en étant facile à entretenir.

Pour cela, il est nécessaire de :

  • en comprendre la nature ;
  • connaître comment elle peut se présenter ;
  • savoir la manière qui permet de la concevoir et de l'orner ;
  • connaître qui en est responsable ;
  • connaître qui doit s'en occuper.

Tout comme les plaques funéraires, il ne faut pas oublier que ces accessoires funéraires ne sont en aucun cas obligatoires.

Pierre Tombale : Quelle législation ?

Comme tout ce qui concerne le domaine de l'inhumation, les pierres tombales dépendent également des réglementations, en particulier du code général des collectivités territoriales.

Dans ce sens, et qu'elles recouvrent des caveaux, des caveautins ou des tombes cinéraires, leurs installations doivent être autorisées par le maire en charge du cimetière et une inscription recouvrant la tombe.

Ainsi, la pierre tombale doit :

  • Etre correspondante à la taille effective du creusement des fosses et de la mise en place des caissons d'enterrement ;
  • Ne pas envahir les sépultures voisines, ni envahir les chaussées ou les axes de circulation ;
  • Préciser le nom de la personne disparue et la date de naissance et de décès ;
  • Contenir la division du cimetière où elle est située et le numéro de référence fourni par la mairie.
NOTEZ BIEN : La pierre tombale mesure environ 5 cm d'épaisseur. Pour éteindre l’enfeu ou le columbarium, utilisez une plaque tombale de 2 à 3 cm d'épaisseur.

En plus de ces exigences, il est de la responsabilité de l'opérateur funéraire de choisir la forme, la couleur et le matériau (selon les directives de la famille du défunt).

De plus, il est possible que les membres de la famille ajoutent :

  • un message ;
  • une citation ;
  • des ornements (telle qu’une photo ou une inscription en bronze).

En revanche, il est nécessaire de recourir à une entreprise de pompes funèbres et à un marbrier spécialisé afin de réaliser ce travail.

Sa responsabilité est également d'entretenir la tombe, de maintenir la dignité et de respecter la personne disparue, sans toutefois entraver la sécurité du cimetière.

Sinon, la commune peut reprendre la concession.

Comment la pierre tombale se présente-t-elle ?

Toute pierre tombale est à 30 cm ou plus des pierres tombales environnantes, ce qui constitue la distance d'ajustement entre les deux caveaux.

En effet, celle-ci est sculptée dans la pierre, le granit ou le marbre.

Selon que vous utilisez un modèle en série ou une pièce personnalisée unique, ses forme restent très variées.

Ainsi, la pierre tombale couvre plusieurs couleurs, notamment le blanc, le noir, le rose ou le rouge...

Elle est composée de 4 parties notamment :

  • Horizontale, la semelle constitue la base de la tombe ;
  • Le soubassement sert de socle à la dalle et peut être décoré d'une jardinière, ou d'un prie dieu ;
  • La tombale couvre tout le caveau ;
  • Verticale, la stèle s'élève au milieu ou au sommet du monument.

Ainsi, et en fonction de la décision du concessionnaire et du marbrier, il est possible de placer les inscriptions sur la tombe ou la stèle.

De ce fait, d'autres types d'ornements existent notamment :

  • Statues ;
  • Plaques ;
  • Flammes du souvenir ;
  • Médaillons ;
  • Vases ;
  • Compositions florales factices ou pas.
Demandez un rappel