Simulation des indemnités journalières maladie

Dans le cas d’un arrêt de maladie, il est possible d’obtenir une indemnité journalière pour compenser votre perte de revenu. Cependant, celles-ci diffèrent en fonction de vos revenus et diffèrent en fonction de votre statut.

Dans ce sens, notre simulateur pour le calcul indemnités journalières maladie peut établir le calcul des indemnité journalières maladie et vous permettra ainsi de connaître la somme de ces indemnités.

Indemnités journalières et Coronavirus

Covid-19 et arrêt maladie pour garde d'enfants

Le gouvernement a déclaré que les employés et les travailleurs indépendants qui ont un ou plusieurs enfants de moins de 16 ans et ont fermé l'école peuvent profiter d’un arrêt de travail.

En ce qui concerne les salariés, ce remboursement prend effet sans carence. Effectivement, à partir du 1er jour d’arrêt, les salariés pourront bénéficier de leur indemnités journalières ainsi que du complément de salaire proposé par l'employeur.

Actuellement, la période d'indemnisation spéciale est de 20 jours. Cependant, pour bénéficier de ce système avantageux, il est nécessaire que le télétravail soit impossible à mettre en place.

Par conséquent, il est possible d’utiliser notre calculateur afin de savoir vos indemnités journalières lors de cette période de crise relative au coronavirus.

NOTEZ BIEN : Dans le cas où vous êtes un travailleur indépendant et n’avez pas d’enfants de moins de 16 ans, vous ne pouvez percevoir les indemnités journalières que dans le cas où vous êtes malade.

Arrêt maladie suite à l'exposition au coronavirus

Si vous en arrêt de maladie en raison d'une exposition au coronavirus, les employés peuvent dans ce cas bénéficier des indemnités journalières sans délai d’attente ou de carence.

En revanche, la situation des TNS (travailleur indépendant) est très différente. Le droit à l'indemnité journalière diffère en fonction de votre caisse de retraite :

Dans le cas où vous êtes un commerçant ou artisan

Dans ce cas, vous êtes êtes affilié à la SSI. Ainsi, et dans le cas d’arrêt de maladie ou d’hospitalisation, il est possible de percevoir des indemnités journalières après 3 jours d’attente. En revanche, il est nécessaire que votre arrêt soit d’une durée qui dépasse les 7 jours.

Dans le cas où vous êtes auto-entrepreneur affilié à la SSI

Dans ce cas, les conditions sont similaires à celles des commerçants et artisans. Cependant, si vous êtes affilié à la CIPAV, vous n’allez pas percevoir d’indemnités.

Dans le cas où vous êtes un professionnel libéral

Dans ce cas, tout dépend de votre caisse d'affiliation. De même, vous n’allez percevoir aucune indemnité.

Arrêt maladie auto entrepreneur

Dans le cas où vous êtes auto-entrepreneur affilié à la Sécurité Sociale des indépendants (appelée avant SSI et actuellement RSI), il est possible de bénéficier d'une allocation journalière (IJ) sous certaines conditions.

Par conséquent, dans le cas d'arrêt de travail, ces indemnités compenseront votre perte de revenu.

Ainsi, et afin de percevoir ces indemnités journalières, il est nécessaire de :

  • être affilié à la SSI au minimum pendant 1 année ;
  • être en activité ou en maintien de droit lors du début de votre arrêt de travail ;
  • avoir en votre possession un arrêt de travail signé par un médecin et en transmettre les volets 1 et 2 à la SSI ;
  • avoir des revenus supérieurs à 3 919,20 €.

Afin de calculer votre somme d'indemnités, la SSI se base pour les calculer de la façon suivante :

1/730 ème du revenu annuel moyen des 3 dernières années. En ce qui concerne les micro-entrepreneurs, ce revenu moyen est obtenu en appliquant des mesures forfaitaires fiscales à partir du CA déclaré.

La Sécurité Sociale des indépendants va ainsi vous verser ces indemnités dans les cas suivants:

dans le cas de maladie ou d'accident inférieurs à 7 jours

Pas d’indemnité journalière.

dans le cas de maladie ou d'accident supérieurs à 7 jours ou d'hospitalisation

Versement des indemnités à compter du 4ème jour d'arrêt. Celles-ci sont plafonnées à hauteur de 360 indemnités pour une durée de 3 années.

Dans le cas où vous êtes un auto entrepreneur exerçant simultanément des activités rémunérées, la CPAM va se charger du versement de vos indemnités journalières. Cependant, les conditions sont différentes.

Dans le cas où vous exercez des activités libérales et êtes affilié à la CIPAV, il n’est pas possible de prétendre à aucune IJ.

Arrêt maladie pour un travailleur indépendant et calcul des IJSS

Les indemnités journalières sont versées aux indépendants en cas d'arrêt maladie de la même manière que celle des auto entrepreneurs.

Dans ce sens, les indépendants doivent :

  • être affilié à la SSI depuis au minimum 1 année ;
  • être en activité ou en maintien de droit lors du début de l’arrêt de travail ;
  • avoir en votre possession un arrêt de travail signé par un médecin et en transmettre les volets 1 et 2 à la SSI.

Dans ce sens, le versement des indemnités par la Sécurité Sociale des indépendant s’effectue en établissant le calcul suivant :

1/730 ème du revenu annuel moyen des 3 dernières années.

Ainsi, le versement des indemnités par la SSI va être effectué sous les conditions suivantes :

dans le cas de maladie ou d'accident inférieurs à 7 jours

Pas d’indemnité journalière.

dans le cas de maladie ou d'accident supérieurs à 7 jours ou d'hospitalisation

Versement des indemnités à compter du 4ème jour d'arrêt. Celles-ci sont plafonnées à hauteur de 360 indemnités pour une durée de 3 années.

En ce qui concerne le conjoint collaborateur, il peut percevoir une indemnité journalière de 21,77 €/jour.

Arrêt maladie pour un salarié et calcul des IJSS

Les employés en arrêt maladie peuvent aussi bénéficier d'indemnités journalières. Le versement de celles-ci est effectué par la CPAM de votre département.

Cependant, il y a une période de carence de 3 jours.

Ainsi et afin que vos indemnités journalières vous soient versées, la CPAM se base sur le calcul ci-dessous :

Si vous avez moins de 3 enfants à charge :

Divisez vos 3 derniers salaires bruts (avant votre arrêt de travail) par 91,25, puis divisez par 2. En revanche, les indemnités journalières ne dépassent pas les 45,55 € bruts.

Si vous avez au moins 3 enfants à charge

Le même calcul s'applique à vos 30 premiers jours d’arrêt. À partir du 31e jour d'arrêt de travail, vous devez retirer les trois derniers salaires, les diviser par 91,25, et diviser par la suite ce nombre par 2/3. Dans ce dernier cas, le plafond d'indemnisation est de 60,73 euros.

Notre outil de calcul des IJSS

Si vous êtes salarié, artisan ou entrepreneur, notre outil vous permet de calculer l'indemnité journalière que vous méritez.

Nous expliquerons également dans cet article comment calculer l'indemnité journalière pour chaque État.

Généralement, il convient de rappeler que si vous êtes employé, le calcul des IJ maladie est basé sur le montant de vos 3 derniers salaires, ou si vous êtes travailleur indépendant, sur la base du revenu de vos trois derniers salaires.

Le montant reçu est le montant exact que votre CPAM (si vous êtes un employé) ou RSI (si vous êtes un travailleur indépendant) vous versera.

Si vous avez opté pour un contrat de prévoyance, il est possible de compléter les indemnités journalières sécurité sociale (IJSS) à travers des prestations de la compagnie d'assurance.

Demandez un rappel