Tarif IRM et imagerie médicale

Dans le cadre d’un traitement approfondi face à une pathologie ou pour des examens de contrôle, il se peut qu’un médecin vous prescrive une IRM, une radiographie ou une échographie. De ce fait, les frais que vous dépenserez pour le traitement seront assez élevés. Ainsi, quelle somme peut être dépensée pour le suivi de ces examens, et quel montant est remboursé par la Sécurité sociale ainsi que par les mutuelles santé ?

Ce qu’il faut savoir sur l’IRM et les actes d’imagerie médicale.

Il existe plusieurs méthodes dans le domaine de l’imagerie médicale. Il faut retenir que chacune est adaptée aux pathologies et le type d’analyse à mener.

L’IRM

L’Imagerie par Résonance Magnétique, sous l’acronyme d’IRM représente une technique d’examen permettant d’obtenir une vision interne du corps. Pour pouvoir identifier des lésions non visibles, l’IRM est la meilleure technique grâce à la radiographie ou l’échographie. C’est une technique à manier minutieusement, car elle permet d’avoir une vue sur les tissus fragiles du corps ; comme le cerveau, la moelle épinière ou les muscles.

Pour ce faire, les médecins utilisent un champ magnétique et d’ondes radio. Les atomes d’hydrogène demeurant dans notre corps réagissent avec les ondes radios et entrent en résonnance. Les images peuvent être enregistrées lorsque l’énergie desdits atomes est dissipée.

Il est possible que les soins palliatifs soient donnés en fonction de divers formats :


La radiographie

C’est une technique d’examen employée par des médecins, dans le but est d’avoir une vue sur les organes du corps. Son nom peut différer selon la partie du corps analysée. De ce fait, plusieurs noms lui sont attribués ; nous avons par exemple : la radiologie pulmonaire, la radiologie urinaire…

Le principe de cette technique repose essentiellement sur un faisceau de rayons X émis par une source fixe. Par la suite, les tissus se chargent d’absorber ces rayons tandis qu’une photosensible les recueille à l’arrière du patient. De ce fait, des traces peuvent être observées sur le film selon la densité des tissus traversés.

L’échographie

C’est également une autre issue pour pouvoir observer l’intérieur du corps, mais celle-ci ne s’appuie pas sur l’utilisation des rayons X et sur l’utilisation d’un champ magnétique, plutôt sur l’utilisation des ultrasons. Les ultrasons rebondissent lorsqu’ils rencontrent un objet solide avant de revenir à leur point de départ. En fonction de leur vitesse, les médecins peuvent extrapoler une image en temps réel. Cette technique d’analyse peut être employée pour avoir une vue sur le cœur, les organes digestifs, urinaires ou génitaux. L’échographie est davantage utilisée pour l’observation et le suivi des grossesses.

Le remboursement d’une IRM

L’IRM constitue un acte médical technique pouvant être utilisée pour avoir une idée sur des soucis neurologiques aux cardio-vasculaire par exemple. Un remboursement est proposé par la Sécu à chaque traitement d’IRM. Il est reparti en deux parties ; il y’a d’abord le forfait technique, ayant pour montant :

  • 244,68 euros : forfait technique à taux plein ;
  • 85,68 euros : forfait technique à taux réduit.

Pour compléter le forfait technique, la Sécu prend aussi en charge les honoraires médicaux. Ayant comme montant 69 euros, ce montant est remboursé à 70% par la Sécu.

Le montant peut varier/augmenter selon l’importance de l’analyse. Donc le tarif peut varier de 300 à 500 euros, voir plus. Ainsi, le patient prendra en charge une part des dépenses.

Le remboursement d’une radiographie

La Sécurité sociale rembourse environ 70% des frais radiologiques. Il faut que cet examen soit prescrit préalablement par votre médecin traitant.

Il faut prendre en considération que les frais dépendent de l’importance de la nature de l’acte. Même si les frais sont remboursés à 70%, il faut savoir que tous les examens radiologiques ne possèdent pas le même tarif final.

Ci-dessous les tarifs de convention de la radiologie, les remboursements sont établis sur la base de 70% des sommes mentionnées:

  • Pour la radio d’un membre du corps : 27,50 euros ;
  • Pour la radio des poumons : 28,16 euros ;
  • Panoramique dentaire : 29,16 euros ;
  • Ostéodensitométrie : 40 euros ;
  • Radio rachis lombaire : 46,55 euros ;
  • Pour la colonne cervicale : 58,32 euros ;
  • Pour une mammographie et une colonne lombaire : 66,42 euros.

La mammographie n’est pas couverte à 70%, mais plutôt intégralement dans le cadre du dépistage du cancer du sein (un examen tous les 2 ans à partir de 50 ans).

Le remboursement d’une échographie

La couverture des échographies est établie sur 70% du tarif conventionné. Concernant les échographies obstétricales (au cours de la grossesse), le remboursement est établi à 70% pour les échographies des 12e et 24e semaines de grossesse et intégralement pour l’échographie de la 32e semaine de grossesse.

Il faut savoir que toute visite prénatale est remboursée à 100% par la Sécu concernant les grossesses déclarées avant la fin du troisième mois. Ainsi, c’est dans le cadre de cette couverture établie par la Caisse primaire d’assurance-maladie que les échographies obligatoires sont couvertes.

Peu importe l’examen, certaines règles se doivent d’être respectées pour pouvoir être couvert. Vous devez alors respecter le parcours de soins qui vous a été prescrit. Si ce n’est respecté, les examens ne seront couverts qu’à 30%.

La couverture dépendra forcément de la technique d’imagerie qui a été retenue pour les soins. Toutefois, toutes les solutions possèdent un point commun. A chaque fois, les patients ont un reste à charge. Pour ne pas avoir une partie du prix à régler, vous devez faire recours à une mutuelle santé.

La couverture de la mutuelle santé vous permettra de n’avoir reste à charge, car elle complétera le remboursement de la Sécu. Souscrire une mutuelle peut être assez bénéfique en ce sens qu’elle peut vous faire bénéficier du tiers payant et vous dispenser de toute avance de vos dépenses liées à vos soins d’imagerie médicale.

La complémentaire santé peut également vous suivre en vous recommandant des professionnels et vous accompagner pour vos soins concernant l’IRM, la radiographie ou l’échographie. Vous devez alors être attentif et surveiller la couverture de ces examens en consultant les conditions générales et les garanties.

Prenez connaissance des tarifs des prises en charges des différents actes qui sont exprimés en pourcentage ou sous forme de forfait et comparer plusieurs offres tout en optant pour celle qui s »apparente à votre budget et besoin. Pour ce faire, nous vous suggérons un comparateur en ligne d’offres d’assurance santé.

Demandez un rappel