Combien de temps durent les soins palliatifs ?

La loi Leonetti du 22 avril 2005 prohibe l’entêtement thérapeutique ou déraisonnable pour maintenir les gens en vie. Toutefois, le corps médical doit tout mettre en œuvre pour honorer la dignité des patients gravement malades. Et les soins palliatifs ont pour but de soulager la douleur associée à la maladie et au traitement. Mais comment ces soins palliatifs sont-ils accordés ? Dans quelles conditions ? Nous vous disons tout ce que vous devez connaître sur le sujet.

Comment définir les soins palliatifs ?

La loi Leonetti couvre les personnes victimes d’une maladie grave ou incurable de l’acharnement thérapeutique en créant les soins palliatifs. Cela étant, que signifie soins palliatifs? L’OMS définit les soins palliatifs comme : “une méthode de prévention et de soulagement de la souffrance par le traitement de la douleur et des autres problèmes physiques, psychologiques et spirituels”.

Ce processus consiste à l’amélioration du quotidien des patients et de leur famille vis-à-vis des répercussions d’une maladie éventuellement mortelle ou inguérissable. Il convient de noter que ces soins n’ont pas pour but de soumettre les malades aux traitements intensifs et déraisonnables ou de causer volontairement la mort.

Ces soins visent l'accompagnement des malades dans les derniers moments de leur vie en les encourageant à dépasser la peine physique et psychologique.

NOTEZ BIEN

Il est possible que les soins palliatifs soient donnés en fonction de divers formats :

L’objectif des soins palliatifs est l’amélioration du cadre de vie du patient.

Le déroulement des soins palliatifs

soins palliatifs

Les personnes en situation invalidité appartiennent au même régime que les autres souscrits. Si elles pratiquent un travail rémunéré, elles seront assimilées au régime qui correspond à leur statut : régime général, MSA, etc.

Au cas où elles ne pratiquent pas un travail rémunéré, il est possible qu’elles profitent du régime général d’Assurance Maladie

Comment est-ce que la prise en charge en soins palliatifs se déroule ?

En fonction du choix du malade, le traitement de la douleur en soins palliatifs peut se faire soit dans un hôpital en Unité de soins intensifs ou soit à domicile. Il est primordial que le malade et ses proches puissent être au courant du fonctionnement du traitement établi et des possibles risques.

De fait, s’agissant des soins palliatifs, la loi permet l’utilisation des certains médicaments pour calmer la douleur. Pour illustration, le Midazolam est l’un de ces médicaments autorisé par loi. Ce médicament est un sédatif recommandé en soins palliatifs pour les personnes en fin ayant comme effets secondaires la dépression respiratoire. Et des soins d’accompagnement peuvent être aussi prescrit tels que : kinésithérapie, hypnose, psychothérapie, réflexologie plantaire, etc…

medizalom

Pour le cancer avancé, les soins palliatifs peuvent être prodigués à domicile. Cependant, il y a deux préalables à sa mise en œuvre : la capacité de l’entourage à accompagner le patient, et la constitution d’une équipe médicale pour prodiguer les soins, comme le médecin traitant, l’infirmière, le kinésithérapeute, l’orthophoniste, l’auxiliaire de vie, etc. Il faut retenir que les soins palliatifs n’ont pas de date limite, ils sont octroyés jusqu’à la fin de la vie du patient.

Selon le plafond annuel des ressources, le taux de prise en charge financière de l'assurance maladie pour les soins palliatifs est de 85 à 90 %. Par conséquent, la complémentaire santé devra intervenir pour couvrir les frais restants. Pour bénéficier de la meilleure protection santé, n'hésitez pas à utiliser notre comparateur de mutuelle santé !

NOTEZ BIEN

Les soins palliatifs domiciliés : que faire ?

Les soins palliatifs sont destinés aux personnes victimes d’une maladie grave ou incurable. L’accès à ses soins n’est pas conditionné, mais cela relève d’une décision prise entre l’entourage du patient, le médecin et le patient lui-même. D’après l’état de santé du sujet, voici les moments propices à sa prise en charge à domicile :

Les références aux unités de soins palliatifs, aux services hospitaliers de soins palliatifs ou aux soins à domicile doivent également passer par l'arbitrage. Dans ce dernier cas, toute la famille et l'équipe mobile de soins palliatifs doivent pouvoir prendre en charge le patient à domicile.

NOTEZ BIEN

Veuillez de même confirmer les services d’ajouts offerts par votre complémentaire tels que : L’assistance médicale à domicile après la fin de votre hospitalisation, l’accompagnement dans les en relation avec votre situation médicale, la garde de vos animaux de compagnie lors de votre séjour à l’hôpital.

Quel est la durée de temps en soins palliatifs ?

Les soins palliatifs ne sont pas seulement destinés aux patients en phase terminale, ils peuvent prolonger l’espérance de vie des patients s’ils sont prescrits suffisamment tôt. Mais peut-on recevoir des soins palliatifs pendant longtemps ? Il n’y a pas de disposition, mais on estime que les soins palliatifs durent en moyenne 18 jours, mais cela peut dépendre plus ou moins du patient. En effet, la recherche médicale montre que les patients qui reçoivent des soins palliatifs peuvent vivre 2 mois de plus que ceux qui n’en reçoivent pas.

Est-il possible de quitter les soins palliatifs ? Oui, car 10% de personnes malades peuvent être reconduites en oncologie ou retourner à leur domicile.

NOTEZ BIEN

Comment distinguer la fin de vie et les soins palliatifs ?

palliatifs

Dans le sens collectif, fin de vie et soins palliatifs signifient la même chose. Si ces deux situations sont étroitement liées, il est tout de même recommandé de les distinguer. En fait, tous les patients recevant des services de soins palliatifs ne sont pas en fin de vie, et tous les patients mourants ne peuvent pas nécessairement bénéficier d’un soutien en soins palliatifs. Vous nous comprenez ? C’est particulièrement vrai pour les personnes atteintes de maladies chroniques ou handicapées, les personnes âgées et les personnes dépendantes, mais elles doivent répondre aux critères d’admission aux soins palliatifs. N’oublions que le sont palliatifs ont pour but :

Les soins palliatifs et la fin de vie sont à distinguer car le signe vital n’est pas l’enjeu majeur. Les personnes en fin de vie peuvent être admises en réanimation ou en oncologie.

NOTEZ BIEN

On entend souvent parler des soins de confort : qu’est-ce que c’est ?

Tout le monde peut bénéficier de soins confortables en fin de vie, en perte d’autonomie ou en maladie de longue durée. Ce sont des soins complémentaires destinés à améliorer le bien-être des malades. Les soins de confort ne sont pas nécessairement dispensés en soins palliatifs, mais peuvent être indépendants, en fonction de l’état de santé du patient. Par exemple, les soins de confort peuvent être des cours d’ostéopathie ou de relaxation, des massages, des soins esthétiques, la mise à disposition d’équipements particuliers etc.

La différence entre les soins de confort et les soins palliatifs est que les premiers sont considérés comme facultatifs et ne sont donc pas couverts par l'assurance maladie. Ainsi, les soins de confort des personnes âgées ne seront remboursés que si elles et leur assureur élargissent leur couverture maladie. Des soins confortables sont prodigués à l'hôpital et au domicile des patients ou de leur famille.

NOTEZ BIEN

Sommaire

Mes informations