Résiliation de l’assurance décès

L'assurance décès est l'un des fonds de prévoyance fournis à toutes les personnes sous la forme d'un contrat apparemment conventionnel. Cependant, en raison de sa particularité, la modification du contrat de prévoyance est encore très particulière. Contrairement à d'autres produits d'assurance (comme les voitures et les maisons), l'assurance-décès ne peut être résiliée que d'une manière ou d'une autre. Nous avons expliqué les options légales et la possibilité pour l'assureur de résilier le contrat:

Comment résilier une assurance décès ?

Pourquoi résilier son assurance décès ?

Dans le cas de l'assurance décès, le souscripteur n'est pas strictement le premier assuré, car il a progressivement accumulé du capital destiné à être versé aux bénéficiaires qu'il a identifiés. Ensuite, la couverture concerne directement des proches (généralement des tiers) ou des tiers, voire des entreprises (notamment pour les auto-entrepreneurs qui souhaitent assurer la pérennité financière de l'entreprise). Pour rappel, l'assurance décès n'est pas obligatoire.

Il existe deux types de contrats d'assurance décès :

  • Assurance décès temporaire: elle a une date de fin, comme le 75e anniversaire du titulaire de la police. S'il n'y a aucun risque d'être assuré avant cette période, l'assureur conserve les primes d'assurance versées sans les transférer aux bénéficiaires ou souscripteurs, ce que l'on appelle la confiscation des primes d'assurance.
  • Assurance vie à vie: dans ce cas, le contrat n'a pas de date d'expiration et l'assureur versera à tout moment la prestation de décès au bénéficiaire du preneur d'assurance. Ensuite, il n'y a pas de concept de paiement pour les fonds perdus, car les bénéficiaires récupéreront systématiquement ces pertes.

Lorsque le souscripteur décède, la compagnie d'assurance ne rembourse le capital économisé que sous la forme d'un montant fixe ou d'une rente. Si les enfants suivants sont impliqués, cela peut être appelé une rente commune ou une rente scolaire. Les abonnés pour financer leurs études. En ce sens, bien que les conditions soient plus strictes que les autres contrats d'assurance, vous pouvez toujours résilier votre assurance décès. Le temps de souscription signifie la situation financière et les besoins spécifiques à un moment précis, des modifications de cette situation peuvent entraîner une volonté de récupérer les fonds économisés, mettant ainsi fin à l'assurance décès.

L'assurance décès et invalidité permet aux souscripteurs de récupérer les fonds initialement utilisés pour les bénéficiaires en cas de PTIA (perte d'indépendance complète et irréversible) (comme un accident).

Démarche de résiliation d’une assurance décès

Si l'assurance-décès implique une méthode spécifique de licenciement, la procédure elle-même est toujours similaire à d'autres assurances plus conventionnelles (notamment les contrats obligatoires, comme l'assurance automobile et habitation dans certains cas).

Ensuite, vous devez envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception dans le délai pour informer votre compagnie d'assurance que vous souhaitez mettre fin au régime de retraite. Cependant, si cela n'est pas nécessaire, vous devez respecter très précisément l'échéance du contrat pour éviter de faire face à la nouvelle année en raison du renouvellement automatique par défaut.

La résiliation de l'assurance décès empêche le souscripteur de récupérer le capital déjà versé (cotisations aux fonds perdus), mais dans le cas de l'assurance invalidité, sauf s'il existe des raisons de prouver une autonomie complète et une perte d'autonomie irréversible (PTIA).

Quand résilier son contrat d’assurance décès ?

Par conséquent, le contrat d'assurance décès a une date d'expiration dans certains cas, ou se poursuit jusqu'au décès effectif de ses souscripteurs. Si l'on peut s'attendre à ce que l'accord avec l'assureur soit juridiquement considéré comme vrai, il s'agit en fait d'un contrat d'un an, et chaque contrat est automatiquement renouvelé par défaut et expire chaque année.

Les fonds économisés ne seront transférés par la compagnie d'assurance qu'en cas de risque assuré, c'est-à-dire que le souscripteur de la personne assurée décède (ou s'il s'agit d'une assurance décès invalide, elle sera invalide). Par conséquent, le licenciement ne peut pas récupérer les cotisations passées, qui doivent être un dernier recours, ou même une décision prise au plus tard cinq ans après l'adhésion d'un membre pour éviter trop de pertes.

Il est recommandé d'étudier attentivement vos besoins et les besoins de vos bénéficiaires et de prévoir les besoins futurs pour éviter d'avoir à résilier le contrat à l'avenir. Puisqu'il s'agit d'un contrat de prévoyance, tout paiement effectué par le souscripteur à l'assureur ne lui appartient plus.

Ensuite, une lettre recommandée envoyée à la compagnie d'assurance et indiquant l'intention de résiliation doit être envoyée au moins 2 mois avant la date d'expiration du contrat d'assurance décès, avec un cachet de la poste. Si ces délais ne sont pas respectés, la compagnie d'assurance n'est pas obligée d'accepter votre demande et peut renouveler l'assurance vie pour un an sur la base du principe de renouvellement par défaut.

Délai de rétractation pour la résiliation de son contrat d’assurance décès

Le délai de rétractation est l'exigence légale de la plupart des contrats d'assurance et même après la signature définitive des parties, elles peuvent renoncer à la garantie fournie dans un délai limité. Après avoir effectivement souscrit ou découvert un contrat plus intéressant avec un concurrent, vous pouvez quitter sans plus tarder.

Concernant l'assurance décès, le délai de rétractation est limité à 30 jours, ce qui est plus long que la durée des contrats d'assurance habitation et automobile. Après réception de la lettre recommandée du récépissé demandant un délai de réception, la compagnie d'assurance doit rembourser ses clients au prorata du nombre de jours assurés.

Le remboursement doit être effectué au plus tard 30 jours après que l'abonné a abandonné, sinon ses droits et intérêts légaux ne s'appliqueront pas. Ceux-ci sont comparables aux amendes payées par les compagnies d'assurance pour les retards d'indemnisation.

Désormais, les intérêts statutaires sont déterminés chaque semestre et calculés chaque année jusqu'à fin 2014. Depuis le premier semestre 2015, si le créancier est un professionnel, l'intérêt statutaire a été multiplié par environ 25, ce qui dépasse 100 s'il s'agit d'un particulier. Le but de cette réglementation est d'éviter un usage abusif de l'indemnisation de ceux qui ont une dette, et ces débiteurs ne sont pas punis par des taux d'intérêt légaux très bas.

Il faut également distinguer deux types de droits :

Intérêt juridique simple, si le paiement est effectué dans un délai de deux mois à compter de la décision de justice prononçant le paiement.

Si aucune compensation n'est reçue dans les deux mois suivant le jugement, les droits statutaires ont augmenté. Le calcul de l’intérêt légal dû se fait de la façon ci-dessous :

Les intérêts légaux pour retard d'indemnisation

intérêts légaux pour retard d'indemnisation
Par exemple : si une compagnie d'assurance retarde l'indemnisation de 50 jours au second semestre 2018 et que le montant est égal à 3000 euros, les intérêts légaux doivent être égaux à: (3000 x 50 x 3,60) / (365 x 100) = 14,79 €

Par conséquent, le montant à payer sera égal à 3 014,79 euros. S'il s'agit d'un an, les 365 jours appliqués au dénominateur doivent être remplacés par 366 jours. De plus, l'intérêt légal ajouté est calculé en ajoutant 5 points au taux d'intérêt effectif (par exemple: 4,35% + 5 = 9,35%).

Résiliation de son assurance décès en se référant à la loi

Pour la plupart des contrats d'assurance, il existe deux lois peuvent renforcer les droits des consommateurs et renforcer les responsabilités des assureurs.

Cependant, ces lois ne s'appliquent pas aux contrats d'assurance-vie, y compris l'assurance-décès. Ce sont les textes suivants :

En réponse au développement de la concurrence dans les services aux consommateurs, loi Chatel n ° 2008-3 du 5 janvier 2008. En particulier, il oblige les compagnies d'assurance à envoyer des avis d'expiration au moins deux mois avant la fin du contrat pour informer les clients de la date et de la possibilité de résiliation.

La loi Hamon n ° 2014-344 du 1er janvier 2015, relative à la consommation, permet de résilier le contrat sans motif et sans motif après le premier anniversaire du contrat. Par exemple, si ces lois s'appliquent aux contrats d'assurance automobile ou d'assurance habitation, les souscripteurs à l'assurance décès ne devraient pas penser qu'ils peuvent leur permettre d'annuler ou de récupérer leur capital versé.

Par conséquent, le seul moyen pour les souscripteurs d'une assurance décès de résilier le contrat conformément à la loi est de s'informer avec précision de la date d'expiration. De cette façon, il peut envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception au moins deux mois avant la résiliation du contrat et résilier le contrat à temps pour éviter un renouvellement tacite. Il s'agit d'un problème connu où l'assurance-décès temporaire prend fin automatiquement le jour de la date fixe de l'abonnement (comme le 75e anniversaire de ses souscripteurs).

Comparaison de son contrat d’assurance décès pour une meilleure résiliation

La meilleure façon de savoir comment résilier votre assurance décès est de comparer les contrats disponibles sur le marché avant même de souscrire. De cette façon, vous serez informé de tous les détails liés au prix ou au paiement, qu'il s'agisse d'une assurance décès temporaire ou d'une assurance vie à vie.

En tant que courtier d'assurance en ligne, nous vous fournissons des services gratuits particulièrement utiles tels que notre outil de comparaison d'assurance décès. En l'utilisant, vous pouvez rapidement récupérer plusieurs devis ou les rediriger immédiatement vers les sites de diverses compagnies d'assurance pour souscrire une assurance décès en ligne.

La souscription en ligne de nombreux avantages comme suit :

  • Procédures faciles ;
  • Il est facile d'envoyer les documents nécessaires (peut être numérisé et envoyé par e-mail si nécessaire, ou téléchargé vers un espace personnel dédié) ;
  • Parce qu'il n'y a pas de frais administratifs ou de frais administratifs réduits, le prix est réduit.

Pensez ensuite à faire une comparaison pour vous informer des modalités de résiliation de l'assurance décès. La compagnie d'assurance sélectionnée peut, par exemple, envoyer un avis d’échéance, même si la loi Chatel ne l'exige pas, l'avis ne s'applique pas aux contrats d'assurance-vie, ou vous pouvez accepter votre demande de résiliation du contrat malgré une lettre. Envoyé quelques jours en retard. La flexibilité de chaque entreprise peut s'avérer un argument important.

Est-il possible de résilier son assurance décès suite à un changement de situation ?

L'assurance décès n'est pas affectée par les changements de situations, ce qui est le même que les lois Chatel et Hamon qui sont généralement valables pour les contrats d'assurance. Ces réglementations peuvent généralement modifier ou résilier leurs contrats pour modifier les risques couverts. Des changements dans la situation peuvent se produire à deux niveaux principaux notamment :

  • Situations personnelles: divorce, mariage, PACS, déménagement, naissance/décès d'êtres chers, etc ;
  • Situation professionnelle: emploi, licenciement, retraite, changements…

En ce qui concerne les produits d'assurance en question, si la situation change, vous devez en informer la compagnie d’assurance par courrier recommandé dans les 15 jours suivant le signalement du sinistre et en indiquer le reçu. Ceci est réduit. Dans ces cas, si l'augmentation du risque entraîne une augmentation de la cotisation recommandée par la compagnie d'assurance, le contrat peut être résilié (excluant ainsi l'assurance vie et décès). Le client peut le refuser et le contrat est résilié. En cas de réduction des risques, le client peut demander une réduction de sa prime annuelle, et si la compagnie d’assurance refuse, cela peut justifier la résiliation du contrat.

La compagnie d’assurance peut-elle résilier mon contrat d’assurance décès ?

Votre compagnie d'assurance décès est libre de résilier votre contrat d'assurance décès, pour autant qu'il existe des raisons valables. Les dispositions finales sont nécessairement requises, car ce sont des apports en capital perdus dont les souscripteurs ne peuvent pas les récupérer. Le tableau suivant montre la possibilité pour les compagnies d'assurance de résilier les contrats.

Demandez un rappel