Quel est le taux d’une assurance de prêt immobilier ?

Evidemment, le prix d’une assurance de prêt immobilier est un facteur nécessaire à prendre en considération lors de sa souscription vu que la représentation de sa part peut aller jusqu’à plus du ⅓ du tarif de votre crédit immobilier.

En revanche, le calcul du coût d’assurance de prêt immobilier dépend de plusieurs éléments.

Dans ce sens, nous allons vous présenter le coût d’une assurance crédit immobilier à travers le passage par sa banque tout en vous expliquant d’autres points notamment :

  • Faut-il opter pour une délégation pour diminuer le coût de l’assurance ? Qu’est ce que le Taux Annuel Effectif d’Assurance (TAEA) ?
  • Le taux d’intérêt du crédit immobilier peut-il influencer le TAEA ?
  • Nous vous expliquons davantage ci-dessous.

Quels sont les taux d’assurance de prêt immobilier pour l’année 2020 ?

Evidemment, il existe d’importantes différences en ce qui concerne les taux proposés par les assureurs pour l’assurance emprunteur qui s’avère une nécessité pour chaque emprunt immobilier.

Cette différence s’explique à partir des 2 points ci-dessous :

La diminution des taux de crédits immobiliers

Suite à la baisse des taux des crédits immobiliers, les banques tâchent à accroître les taux relatifs aux assurances emprunteur afin d’effectuer une compensation par rapport aux pertes financières subies sur les emprunts.

La différence des tarifs entre les banques et les assureurs externes

Il s’agit en effet d’organismes indépendants qui sont en concurrence avec les banques vu qu’ils proposent des taux beaucoup moins élevés. Dans ce sens, les compagnies d’assurance proposent des offres personnalisables avec des prix beaucoup plus avantageux et ce pour le même niveau de garantie, voire des niveaux meilleurs.

Nous mettons à votre disposition ci-dessous un exemple des taux d’assurance emprunteur (TAEA) proposés pour l’année 2019 par différents assureurs.

A savoir qu’il s’agit d’un emprunt immobilier avec un taux d’intérêt de 2,5% pendant 20 ans :

Taux assurance emprunteur

Étant un courtier en assurance indépendant, nous vous recommandons fortement la comparaison des taux d’assurance emprunteur même dans le cas où vous souhaitez changer d’assurance pendant votre crédit.

Grâce à notre comparateur en ligne, vous obtiendrez un accès à la totalité des contrats d’assurance emprunteur disponibles sur le marché afin que vous puissiez prendre votre décision en toute tranquillité d’esprit!

En effet, notre comparateur est un outil 10% gratuit, rapide et sans engagement, et qui ne favorise aucune compagnie d’assurance à une autre.

Capital restant dû ou capital initial : comment est effectué le calcul du taux d’assurance ?

Pour commencer, nous distinguons 2 types de calcul notamment :

  • La cotisation d’assurance sur le capital initial qui est une cotisation fixe. Il s’agit dans ce cas d’une cotisation mensuelle qui ne change pas pendant toute la période du contrat vu que son calcul est effectué en tenant compte du capital qui a été emprunté à la banque lors du début du crédit ;
  • La cotisation d’assurance sur le capital restant dû qui est une cotisation dégressive. De ce fait, la prime de cotisation de l’assurance diffère pendant chaque année, vu que son calcul s’effectue en prenant en considération le capital restant à rembourser à l’organisme prêteur. Dans ce sens, celle-ci diminue de mois en mois jusqu’à ce qu’elle soit nulle lors de la dernière mensualité à rembourser.

Il devient ainsi possible de réduire les échéances d’assurance emprunteur. Effectivement, opter pour la délégation d’assurance avec une cotisation dégressive reste une solution beaucoup plus avantageuse d’un point de vue financier, plutôt qu’un contrat d’assurance bancaire.

Le TAEA pour la comparaison des assurances emprunteur

Afin d’effectuer une comparaison entre 2 contrats d’assurance emprunteur, il est possible de prendre en considération 2 éléments suivants :

  • Le coût de l’assurance emprunteur (€) qui représente le coût total de l’assurance pendant la période de l’emprunt immobilier ;
  • Le taux moyen d’assurance (représenté en %) et qui est le taux rapporté au capital initial, qui offre souvent une lecture facile car on peut l’additionner au taux d’intérêt.

Cependant et depuis l’année 2014, un indicateur nouveau a été créé pour plus de précision, il s’agit en effet du Taux Annuel Effectif d’Assurance (TAEA) qui permet une amélioration de la transparence en ce qui concerne l’assurance de prêt immobilier. D’une autre manière, il s’agit d’un outil qui aide dans le calcul et la comparaison objective des différents contrats.

Appelé également Taux Annuel Effectif d’Assurance Global (TAEAG), le TAEA a pour mission le renseignement de l’emprunteur par rapport au coût de l’assurance.

Avant la mise en oeuvre de la loi Hamon, les assureurs proposaient des taux d’assurance de prêt immobilier sans aucune uniformité. Mais actuellement, le TAEA a permi au futur assuré d’être bien renseigné par l’organisme prêteur avant de signer le contrat.

Dans ce sens, le détail des garanties de l’assurance doit être joint au TAEA tout en indiquant le prix (invalidité de travail, incapacité, décès, etc). Celui-ci est exprimé en :

  • pourcentage ;
  • coût/période (mensuellement, trimestriellement..) ;
  • en € et en coût total en €.
Calcul TAEA

Également, le prix de l’assurance emprunteur varie aussi en tenant compte du nombre de garantie souscrits. Pour rappel, il est judicieux d’opter toujours pour le contrat de prêt immobilier le plus avantageux notamment en terme de garanties incluses par votre organisme prêteur. Nous parlons dans ce cas d'équivalence de garanties de l’assurance emprunteur.

Grâce à notre comparatif 100% gratuit, vous obtiendrez une sélection des meilleurs devis d’assurance de prêt immobilier et qui vont sans nul doute être acceptés par votre banque prêteuse.

Quels sont les éléments qui influencent le coût d’une assurance de crédit immobilier ?

Généralement, les compagnies d’assurance prennent en considération 3 grand points de risques notamment :

  • Le risque médical : ce risque dépend de votre âge ainsi que de votre historique médical (maladie de longue durée, fumeur ou pas, handicap, etc). Dans ce sens, la compagnie d’assurance prend en considération votre historique médical ainsi que tous vos problèmes de santé afin de pouvoir vous proposer un tarif adapté ;
  • Le risque professionnel : en effet, il existe certains métiers qui sont considérés comme étant des métiers à risque. Dans le cas où vous faîtes partie de cette catégorie, la compagnie d’assurance exigera des détails spéciaux par rapport à votre profession.
  • Certaines professions sont considérées comme étant à risque. Si c’est votre cas, l’assureur vous demandera des détails spécifiques à votre métier. Heureusement, il existe certaines offres en délégation qui permettent une protection peu importe votre activité;
  • Le risque d’activité de loisir : similaire aux professions, vous êtes tenu de renseigner quelques informations par rapport à vos activités exercées et qui sont considérées comme à risque (sport…).

En tenant compte du risque, la compagnie d’assurance vous communiquera une réponse adaptée notamment en termes de :

  • acceptation au tarif normal ;
  • exclusions de certaines garanties ;
  • surprimes à payer...

Comment peut-on diminuer le taux d’assurance emprunteur ?

Afin de souscrire un contrat d’assurance de prêt immobilier moins cher, déléguer l’assurance de prêt emprunteur s’avère être une solution avantageuse. En effet, celle-ci permet la réduction moyenne du tarif de l’assurance de 50% et est acceptée sans problèmes par les banques (à condition que l’assureur propose des garanties similaires que celles proposées par la banque).

Vous pouvez ainsi faire d’importantes épargnes vu que le calcul des primes proposé par la délégation d’assurance est effectué en tenant compte de l’âge de l’emprunteur et du capital restant dû. Ceci dit, les cotisations de primes sont dégressives. De plus, dans le cas où vous êtes une personne non fumeuse, vous obtiendrez un tarif encore plus faible.

Grâce à la loi Lagarde qui a été mise en oeuvre pendant l’année 2010, la banque prêteuse n’a pas le droit de vous refuser d’opter pour une délégation d’assurance à condition que l’équivalence des garanties soit établie.

De plus et avec la loi Bourquin (appliquée en 2018), les assurés peuvent résilier leur contrat d’assurance emprunteur (de la banque prêteuse ou d’un autre organisme) afin de pouvoir souscrire à un autre contrat d’assurance de crédit plus complet. Ceci peut être établi pendant chaque année, à date d’échéance annuelle, tout en tenant compte d’un délai de préavis égal à 2 mois.

Dans ce sens, tout emprunteur a dorénavant le droit de changer son contrat d’assurance de prêt immobilier.

De ce fait, la mise en place d’une délégation d’assurance commence tout d’abord par la demande de devis. Cette étape permet de trouver le contrat d’assurance qui propose des garanties similaires et équivalentes à son contrat initial.

A partir de 2011, les banques n’ont plus le droit d’appliquer une facturation de frais relatifs à l’étude d’un contrat de délégation d’assurance. Dans ce sens, il s’agit d’une démarche qui est 100% gratuite pour l’emprunteur.

Quel est le coût relatif à un changement d’assurance emprunteur ?

La mise en place d’un changement d’assurance permet effectivement un rabais des mensualités relatives à son crédit immobilier.

De ce fait, l’emprunteur peut effectuer des économies et épargnes mensuellement. Le but principal reste alors de souscrire au meilleur contrat avec le meilleur taux d’assurance emprunteur :

Ainsi et dans le cas où vous souhaitez souscrire une assurance externe à partir du commencement de votre prêt (délégation d’assurance), nous vous tenons au courant que votre organisme prêteur n’a aucun droit d’accroître le taux d’intérêt de l’emprunt qui vous a été proposé initialement.

Si vous désirez souscrire une assurance externe dès le début de votre prêt (c’est à dire réaliser une délégation d’assurance) sachez que la banque prêteuse n’a pas le droit d’augmenter le taux d’intérêt de l’emprunt qu’elle vous a proposé, ni de vous facturer des frais d’avenant ou de changement d’assurance.

Dans le cas où votre crédit est toujours dans les 12 premiers mois (à partir de la date de signature de votre prêt), vous pouvez alors profiter de la loi Hamon qui vous accorde le droit de changer d’assurance quand vous désirez (uniquement lors de la 1ère année).

Il est à noter que les banques n’ont pas le droit de vous facturer des frais relatifs au changement d’assurance de prêt.

Sinon et dans le cas où la période de signature de votre offre de prêt est supérieure à une année, vous pouvez alors résilier votre contrat à date anniversaire de prêt chaque année (suite à la loi Bourquin). Également, l’organisme prêteur n’a aucun droit de vous facturer des frais de changement d’assurance.

Nous mettons à votre disposition ci-dessous un exemple de somme d’une assurance de prêt immobilier.

Il est à noter que l’emprunteur est une personne âgée de 30 ans et que :

  • il a fait un emprunt pour son 1er achat résidentiel ;
  • avec une délégation d’assurance, il a effectué une épargne de 6 600 € sur le coût de son crédit :
Calcul TAEA
Demandez un rappel