L’assurance habitation : cas d’une colocation

Vivre en colocation a de toute évidence ses avantages et inconvénients (répartitions des dépenses, vie commune, etc). Dans le cas d’un dommage, il serait alors nécessaire que l’on soit protéger à travers une couverture d’assurance habitation. Nous vous expliquons davantage ci-dessous.

L’assurance habitation colocation : une couverture obligatoire ?

Si vous vivez en colocation, que ce soit dans un appartement, une maison, un studio, etc, vous êtes obligatoirement tenu à souscrire un contrat d’assurance habitation.

En effet, lors de la signature du contrat de bail, vous devez présenter à votre locataire une attestation d’assurance habitation.

Dans ce sens, et dans le cas où vous êtes en colocation, vous devez souscrire une assurance habitation qui comporte au minimum une garantie des risques locatifs et une garantie responsabilité civile. En effet, il s'agit d’une couverture qui vous protège contre les dommages dans le cas :

  • d’incendie ;
  • de dégâts des eaux ;
  • d’explosion.

Dans ce sens, et afin de profiter de garanties plus complètes, la souscription à une assurance multirisques habitation (MRH) peut s’avérer la meilleure solution de toutes ! Il s’agit d’une couverture qui comporte :

  • une garantie pour les dommages ayant été causés aux biens et aux tiers ;
  • garantie pour les biens mobiliers qui se trouvent dans le logement en question ;
  • garantie vol ;
  • garantie dégât des eaux ;
  • garantie catastrophes naturelles…

Il est à retenir que les garanties incluses dans un contrat d’assurance habitation colocation sont similaires à celles d’un contrat d’assurance habitation classique.

L’assurance habitation colocataires est destinée pour qui ?

Pour souscrire un contrat d’assurance habitation, deux options se présentent à vous :

  • Soit choisir un seul contrat sur lequel figure le nom de tous les locataires et vous protège à garanties égales ;
  • Soit s’assurer chacun individuellement en souscrivant chaque garantie essentielle de façon indépendante.
Notre astuce :
Dans une situation pareille, il serait préférable que tous les colocataires souscrivent auprès de la même compagnie d’assurance dans le but d’éviter les litiges dans le cas de dommages.

Souscription de l’assurance habitation colocation par le propriétaire

En tant que locataire, vous êtes tenu de présenter une attestation d’assurance habitation colocation au propriétaire du logement et ce lors de la remise des clés et pendant chaque année.

Dans le cas de non respect de ceci, le propriétaire peut vous envoyer une mise en demeure. Après un mois, 2 cas de figures sont possibles :

  • rupture du contrat de bail de location ;
  • le propriétaire va lui-même effectuer une souscription à un contrat d’assurance colocation pour le compte de la colocation (uniquement la garantie des risques locatifs). Par la suite, il peut additionner cette cotisation au montant du loyer avec au maximum une majoration de 10 %.

Mise à jour du contrat d’assurance colocataire

Effectivement, et dans le cas où vous avez connu un changement de colocataire, vous êtes tenu de signaler ceci à votre compagnie d’assurance (changement de la composition du logement, arrivée d’un nouveau colocataire…).

Pour ce faire, vous êtes tenu de rentrer en contact avec votre compagnie d’assurance pour lui faire part de ce changement de situation que ce soit par téléphone, l’envoi d’un courrier recommandé avec accusé de réception, voire en ligne.

Par la suite, vous recevrez un avenant du contrat d’assurance habitation afin d’approuver ce changement.

Également, nous vous conseillons de toujours mettre à jour les garanties comprises dans votre contrat d’assurance habitation colocation.

La réalisation d’une simulation d’assurance habitation est une solution qui vous permettra de trouver le meilleur contrat d’assurance logement colocataire et ce en tenant compte de vos besoins et votre budget.

Pour ce faire, vous n’avez qu’à préciser quelques informations concernant votre profil, votre logement, ainsi que les biens mobiliers qui y figurent. Ceci vous permettra dans ce sens, d’avoir plusieurs devis d’assurance habitation. Ainsi, vous êtes tenu de renseigner des informations concernant :

  • caractéristiques du logement à assurer :
    - appartement ou maison ;
    - surface ;
    - nombre de pièces à vivre ;
    - dépendances ;
    - piscine ;
    - garage… ;
  • valeur des biens mobiliers à assurer :
    - objets de valeur ;
    - instruments de musique ;
    - équipements électroménagers ;
    - œuvres d’art… ;
  • nombre de colocataires ;
  • antécédents d’assurance des colocataires.

Dans ce sens, les informations ci-dessus vont permettre à l’assureur de vous proposer des contrats d’assurance habitation colocation adaptés à vos besoins et personnalisables.

Comment souscrire à la meilleure assurance habitation colocataire?

Évidemment, et vu la diversité des offres disponibles sur le marché, vous êtes tenu de faire un choisir pour souscrire au meilleur contrat d’assurance logement colocataire. Dans ce sens, que vous ayez opté pour une souscription commune au même contrat ou individuellement, nous vous recommandons de souscrire auprès du même assureur afin de simplifier au maximum les démarches. Ceci vous permettra notamment de souscrire à la meilleure offre d’assurance habitation colocation.

Afin de souscrire au meilleur contrat, vous êtes tenu de rester vigilant par rapport au points suivants :

  • somme de la prime d’assurance habitation ;
  • formules d’assurance et leurs garanties de base :
    - incendie ;
    - vol ;
    - vandalisme ;
    - dégâts des eaux ;
    - bris de glace ;
    - catastrophes naturelles ;
  • franchises ;
  • exclusions de garantie ;
  • garanties optionnelles :
    - dommages électriques ;
    - assurance scolaire ;
    - garantie piscine ;
    - jardin.
Notre astuce :
Chaque assureur propose des contrats d’assurance habitation colocataires différents. Nous vous conseillons donc de comparer les différents devis d’assurance habitation afin de souscrire au contrat qui est le plus adapté à vos besoins !

Quelles sont les conditions du bail de location ?

La colocation est un terme qui désigne le partager de la location d’un logement. Jusqu’à présent, la colocation n’est régie par aucune loi.

En effet, le contrat de bail de location doit être signé par tous les colocataire.

Avant tout engagement, nous vous conseillons de bien vous renseigner par rapport à quelques points afin d’éviter les mauvaises surprises (dommages, loyer impayé, etc), notamment :

La clause de solidarité

Inscrite sur le bail de location, elle rend tous les colocataires responsables du paiement du loyer. Si un colocataire ne paye pas sa part, les autres sont dans l’obligation de couvrir la somme manquante. Depuis l’entrée en vigueur de la loi Alur en 2014, un colocataire qui quitte le logement est délivré de cette obligation de solidarité, dès lors que son remplaçant est inscrit sur le bail ;

Dépôt de garantie (ou de caution)

Il s’agit d’une somme qui ne peut pas dépasser un mois de loyer hors charge. En effet, ce montant est considéré étant une garantie au propriétaire dans le cas où l’on tombe dans une situation de non-paiement du loyer ;

Garant

Il est possible que le propriétaire effectue une demande d’inscription de garants sur le contrat de location (la majorité des cas il s’agit des parents) et ce dans le cas où les revenus des colocataires sont inférieurs au coût du loyer hors charge. Il s’agit d’un dispositif qui permet d’assurer le règlement du loyer ;

Modalité de paiement

Le passage par une agence permet aux colocataire de payer séparément leurs parents. Cependant, la majorité des propriétaires optent pour un règlement total.

Dans ce sens, l’ouverture d’un compte commun ou la désignation d’un payer principal pour être pris en charge par les autres colocataires est également une solution alternative.

NOTEZ BIEN :Lors de l’arrivée ou du départ d’un colocataire, la signature d’un avenant au contrat de location est nécessaire et ce par tous les colocataires du logement concerné. En ce qui concerne les conditions du contrat de bail et la somme initiale de la caution, elles restent les mêmes.
Demandez un rappel