Présentation du contrat d’assurance dépendance

L'assurance dépendance présente plusieurs avantages, mais comment souscrire au bon contrat ? Compte tenu de la densité du marché, de l'énorme hétérogénéité des prix et des niveaux de garantie proposés, il n'est pas évident de trouver une solution ... à moins si l’on dispose des bons outils.

Pour vous orienter, nous mettons à votre disposition notre propre comparateur d'assurance dépendance en ligne. Comment alors comparer plusieurs devis? Quels sont les critères de sélection ? Qui devrait souscrire à ce type d'assurance?

Nous vous expliquons tout ci-dessous.

Perte d’autonomie : quels besoins ?

Dans le but de connaître quelle assurance dépendance souscrire, il est nécessaire d’établir une estimation de vos besoins dans le cas où vous devenez un jour dépendant, par exemple vous avez une maladie neuro dégénérative, une maladie de longue durée (ALD) ou vous avez subi un accident ... tout dépend de la solution que vous choisissez le cas échéant (soins à domicile…) et des revenus que vous percevrez, c'est-à-dire :

  • vos revenus d’activité ;
  • ou votre pension de retraite ;
  • et l’éventuelle allocation personnalisée à l’autonomie (APA) accordée par l’État.

Avant toute souscription à un contrat, il est nécessaire de savoir si vous désirez dans le cas de perte d’autonomie :

  • Percevoir une rente viagère et mensuelle, d’une somme définie au début. Il est possible de compléter cette rente avec un capital installation ou aménagement ;
  • Recevoir un capital unique.

Maintenant, il est nécessaire de connaître aussi si vous désirez être pris en charge pour la dépendance totale seulement, ou aussi pour la dépendance partielle. Il est à noter que ce choix dépend de votre âge et de votre état de santé actuel.

De plus, pensez aux garanties d'assistance (ménagère, auxiliaire de vie...) qui vous sont d’une grande utilité en tenant compte des solutions que vous choisirez lorsque vous serez dépendant. Tous les contrats offrent de tels avantages en nature de ce type. Cependant, la qualité et l’étendue de la couverture fournis varient d’un contrat à un autre.

En France, la dépendance est très onéreuse. En effet et peu importe la solution choisie, les frais relatifs à la perte d’autonomie sont supérieurs aux 2 000 € / mois.

Obtenir des devis d’assurance dépendance

Dès que vos besoins sont clairs, le but va être de trouver une assurance dépendance. Le meilleur contrat serait évidemment un contrat complet à un tarif très attractif.

Tout d'abord, demandez à votre banque et compagnie d'assurance habituelle d'obtenir le prix simulé des garanties requises. Si possible, veuillez contacter votre conseiller ou demander un devis en ligne. L'offre reçue peut ne pas convenir à vos besoins…

Bien que les garanties vous semblent intéressantes, ne vous limitez pas à une ou deux offres: l'assurance dépendance est une prévoyance qui vous accompagnera pendant une longue période. Prenez donc le temps de la choisir.

Plusieurs organismes sont présents sur le marché de l'assurance dépendance, tels que:

  • Les assureurs traditionnels ;
  • Les banques ;
  • Les mutuelles ;
  • Les institutions de prévoyance.

Dans le but d’avoir des devis de ces entités, La prise de rendez-vous ou le déplacement en agence est quelques fois nécessaire. Il n'est pas toujours possible de simuler automatiquement sur Internet. Vous ne pouvez pas non plus enquêter personnellement sur l'ensemble du marché.

Par conséquent, la meilleure solution en 2020 consiste à utiliser un outil de comparaison en ligne de l'assurance dépendance. En signant la meilleure police d'assurance soins de longue durée, vous pouvez économiser votre temps et votre argent.

Dans ce sens, nous mettons à votre disposition notre propre comparateur d'assurance dépendance en ligne. Il s’agit d’un outil qui fournit gratuitement les meilleurs contrats du marché et vous propose des devis personnalisés en fonction de votre profil, de vos besoins et de votre budget. Il vous suffit de choisir !

Quel niveau de rente ou de capital doit-on choisir ?

Niveau de rente ou de capital

Le principal objectif d'un contrat d'assurance dépendance est que s'il existe un risque, l'assuré recevra une rente ou un capital suffisant pour afin de pouvoir faire face aux conséquences financières de la perte d’autonomie.

S'il s'agit d'une rente qui vous intéresse, vous devez renoncer à tous les contrats qui ne fournissent que des garanties de capital. Selon l'institution, il vous est possible de choisir le niveau de rente qui varie entre 100 et 3 000 euros par mois.

Si la garantie n'est que du capital, celui-ci peut être de plusieurs milliers ou dizaines de milliers d'euros, ce qui dépend toujours du contrat et de la somme que vous désirez cotiser. Pour le même niveau de rente ou de capital, la contribution variera considérablement d'une compagnie d'assurance à une autre compagnie d'assurance. Ainsi, comparer les différents contrats disponibles sur le marché est nécessaire.

Soyez tout de même prudent par rapport aux délais de carence et de franchise.

Un autre critère de sélection à considérer est la durée de la durée d'attente et de franchise. Pour le moment, veuillez vérifier les conditions générales de la police d'assurance dont vous êtes intéressé. Le délai de carence (ou d'attente) est une période après la souscription, pendant laquelle toutes les raisons de dépendance ne peuvent être garanties. Plus précisément, la maladie neurodégénérative ou mentale (maladie d'Alzheimer) est généralement de 3 ans et les autres maladies sont de 1 an. Bien sûr, chaque compagnie d'assurance a des règles différentes.

Par conséquent, une personne assurée atteinte de la maladie d'Alzheimer ne sera pas couverte par une rente ou une garantie de capital après un an d’adhésion. Cependant, si l'autonomie est perdue en raison d'un accident, il sera indemnisé. Il n'y a vraiment pas de période d'attente pour des raisons accidentelles.

Quant au délai de franchise, il est généralement de 3 mois.

Reconnaissance de la dépendance : À partir de quel niveau ?

Il est à retenir qu’une personne qui cherche le devis le moins cher peut être surprise par la suite, surtout lors du versement de la rente. Effectivement, une fois que vous décidez que vous ne souhaitez être pris en charge pour la dépendance totale ou être protégé avec une perte d’autonomie partielle, il est alors nécessaire de faire attention au degré de dépendance que la compagnie d'assurance reconnaîtra.

Tout le monde n'utilise pas le même rapport / indice. Pour quelques personnes, lorsque l'assuré n'est plus en mesure d'effectuer seul plusieurs types d'activités de la vie quotidienne (AVQ) selon l'avis des médecins professionnels, il s’agit alors d’une dépendance. D'autres seront basés suite à la grille AGGIR.

Grille AGGIR

Par conséquent, quelques institutions ont imposé des conditions plus strictes à la reconnaissance de la perte d'autonomie. De ce fait, une police pas chère peut être spécialement sévère à ce stade, il est donc intéressant d'examiner attentivement les conditions du contrat.

Garanties d’assistance de l’assurance dépendance

Si l'assuré est déclaré un jour à charge, la bonne couverture d’assurance ne serait pas limitée à verser une rente ou un capital. La grande majorité des contrats proposés sur le marché comprennent des prestations de base en nature, conçues pour faciliter la vie des aidants, souvent leurs proches, dans le cas de maintien à domicile.

L’étendue et la qualité de ces garanties d’assistance varient bien évidemment d’un contrat à l’autre. Les contrats les moins chers en poseront peu (ou dans des conditions très limitées), là où d’autres seront de réelles aides au quotidien. Il est alors primordial de consulter les conditions générales de la police afin de savoir à quoi vous aurez droit si le risque survient.

Dans le cas où le contrat est ‘mis en réduction’, c'est-à-dire si vous cessez le paiement des primes après un certain laps de temps, la rente ou la garantie de capital peut être maintenue (bien que réduite), mais vous ne pourrez plus profiter de la garantie d'assistance dans le cas de perte d'autonomie.

Quel est le coût d’une assurance dépendance ?

La question des tarifs est clairement une question centrale dont plusieurs personnes qui désirent se protéger pour la dépendance. En fait, l'assuré doit payer des cotisations plus ou moins importantes chaque mois, surement pendant plusieurs années.

La somme de la prime qui vous sera proposée va dépendre de 3 points notamment :

  • Votre âge à la signature ;
  • Votre état de santé ;
  • Le niveau de dépendance dont vous désirez être couvert :
    - assurance dépendance partielle ;
    - assurance dépendance totale ;
    - couverture pour perte d’autonomie totale.
  • Le montant de la rente viagère ou capital souhaité.

Pour une même couverture, d'une offre à une autre, les cotisations que vous devrez payer peuvent varier considérablement. Par conséquent, il est important de mettre en concurrence de nombreux devis. En effet, plus vous êtes jeune, plus votre cotisation de base va être avantageuse.

Alors, quand devrait-on souscrire une assurance dépendance ? Si le contrat que vous avez souscrit a dépassé un certain âge ou que votre état de santé le prouve, il est alors possible que l’assureur applique une surprime. Si ceci est effectivement le cas, nous vous conseillons de vous rendre chez un autre organisme afin de vérifier s’il fera la même chose.

Nous mettons à votre disposition ci-dessous les cotisations annuelles moyennes sur le marché. A savoir qu’il s’agit d’une personne qui désire une rente de 500 euros par mois dans le cas d’une perte d’autonomie.

Si dépendance totale

  • Adhésion à 60 ans : 250 € / an ;
  • Adhésion à 65 ans : 310 € / an
  • Adhésion à 70 ans : 400 € / an.

Si dépendance totale ou partielle

  • Adhésion à 60 ans : 570 € / an ;
  • Adhésion à 65 ans : 710 € / an ;
  • Adhésion à 70 ans : 900 € / an.

Souscription d’un contrat d’assurance dépendance

Dès que le choix de la meilleure assurance dépendance est établi, vous êtes alors tenu d’effectuer une demande de souscription. Veuillez noter que cela peut vous être refusé. Toute organisation se réserve le droit de refuser une demande à l'adhésion, souvent parce que le risque posé par le demandeur est trop important.

En fonction de l'entité sélectionnée, vous devrez soit vous déplacer en agence soit souscrire en ligne. Dans le cas où vous optez pour une prévoyance dépendance à partir de notre site, sachez qu’il est possible de souscrire en ligne, directement auprès de nous.

Les conditions d'assurance elles-mêmes dépendent aussi du contrat souscrit. Des fois, il suffit de déclarer l'état de santé (moins de 50 ans), mais si le demandeur est plus âgé ou que l'état de santé inquiète la compagnie d’assurance, la sélection médicale peut être plus lourde.

En revanche, à part les formalités médicales, les documents qui constituent la demande de souscription sont classiques (RIB, pièce d'identité…). Dès que l'adhésion est confirmée, la personne qui vient d’être prise en charge pour la dépendance aura droit à la renonciation de 30 jours (envoi d’un courrier avec accusé de réception). Dès que ce délai est dépassé, il devient alors nécessaire d’attendre l’échéance annuelle si l’on désire résilier son contrat d’assurance dépendance ou carrément changer de contrat.

Demandez un rappel