Quelle est la différence entre la mutuelle santé et la prévoyance ?

Deuis l'Accord National Interprofessionnel (ANI) en 2016, la mutuelle santé est connue avec sa protection sociale qui, permet un accès aux soins pour tous les Français. Cependant, il existe plusieurs autres systèmes de protection sociale tels que la prévoyance. Nous vous expliquons dans les parties ci-dessous les points de divergences entre la mutuelle santé et la prévoyance.

Mutuelle santé ou prévoyance : que choisir ?

Afin de pouvoir effectuer son choix (mutuelle santé ou prévoyance), il vous est recommandé avant tout, de réaliser une étude approfondie par rapport à vos besoins, votre situation, et ceux de vos ayant droits. A partir de cette étape, vous allez déterminer vos critères de selection pour pouvoir bien négocier les garanties de votre contrat.

Si le diagnostic a bien été établi, n'oubliez pas de faire un benchmark sur l'ensemble des offres disponibles sur le marché, comme ça vous pouvez les comparer. Nous vous permettons en quelques instants grâce à notre outil de comparaison, de comparer les contrats de garantie les plus adaptés à vos besoins.

La mutuelle santé

Qu’est-ce qu’une mutuelle santé ?

La mutuelle santé a pour but la prise en charge totale ou partielle des frais de santé non remboursés par la Sécurité Sociale.

Quel est le fonctionnement de la mutuelle santé ?

Il existe trois niveaux concernant le fonctionnement de la mutuelle santé :

  • La Sécurité Sociale fonctionne au premier niveau selon un remboursement avec un taux apppliqué au tarif de base; ce qu'on appelle le tarif conventionnel.
  • Vient par la suite la mutuelle santé qui procède en tant que remboursement complémentaire de deuxième niveau. En fonction du niveau de garantie choisi, vous serez remboursé totalement ou partiellement sur vos frais de santé.
  • Finalement, dans le cas où vous n'êtes pas convaincu des remboursements de votre mutuelle santé, vous pouvez toujours souscrire à une surcomplémentaire santé; on parle là d'un remboursement de troisième niveau qui, est un complément de prise en charge de la Sécurité Sociale et de la mutuelle santé.

À qui s’adresse une mutuelle santé ?

La mutuelle santé s’adresse à tout le monde, sans exception.

Instauré depuis 2016, l'Accord National Interprofessionnel (ANI) oblige pour tout employeur, de souscrire à ses employés (salariés du secteur privé) une mutuelle santé d'entreprise collective. La prise en charge minimum de l'employeur est de 50 %.

Dans le cas où vous êtes un travailleur non-salarié (TNS, et selon la loi Madelin, vous pouvez obtenir des avantages fiscaux rien qu'en souscrivant à une mutuelle santé... Si vous êtes un étudiant ou un senior, vous trouverez différentes complémentaires santé étudiées rien que pour vos besoins.

Si jamais vous n'arrivez pas à souscrire une mutuelle santé individuelle par faute de moyens, il est possible pour vous de bénéficier d’aides de l’Etat :

  • CMU-C (Couverture Maladie Universelle Complémentaire) : c'est une mutuelle gratuite pour les personnes ayant de faibles revenus;
  • L’ACS (Aide à l’acquisition d’une Complémentaire Santé) : c'est une aide financière qui permet de réduire le montant cotisation de votre mutuelle santé individuelle. Elle est accordée aux personnes avec des revenus un peu supérieurs aux plafonds de la CMU-C.

Quelles sont les garanties des mutuelles santé ?

Les mutuelles ou complémentaires santé vous permettent un remboursement de frais de santé concernant les domaines :

  • Soins courants tels que les consultations de médecin, médicaments, analyses médicales... ;
  • Hospitalisation tel que le forfait journalier, la chambre particulière... ;
  • Optique tel que les montures, verres, lentilles… ;
  • Dentaire tel que l'appareillage, l'orthodontie, les soins…
Bien sûr, en fonction du niveau de garantie choisi, vous pouvez profiter de remboursements concernant d'autres domaines notamment la médecine douce (ostéopathie, homéopathie...) ou les appareils auditifs.

Quel est le coût d'une mutuelle santé ?

Les prix de mutuelles santé dépendent des facteurs suivants :

  • L’âge de l'assuré : plus l’assuré est âgé, plus la cotisation est élevée ;
  • Le lieu de résidence de l'assuré : En fonction des régions, les consultations et frais de santé peuvent varier (la région parisienne fait partie des régions les plus chères avec la pratique des dépassements d'honoraires) ;
  • Le niveau de garantie de la mutuelle santé : Evidemment, les niveaux de garanties élevés permettent des remboursements plus importants et sont donc, plus onéreuses que les garanties basiques.

Ainsi, les cotisations des complémentaires santé sont personnalisables, modulables, et dépendent du profil des assurés.

Comment souscrire une mutuelle santé ?

Une fois vos besoins en matière de remboursement des frais de santé déterminés, vous pouvez passer à l'étape de comparaison des différents contrats. Avec notre comparateur en ligne, vous choisirez le meilleur contrat de complémentaire santé pour vous et votre famille.

Une fois que vous ayez choisi votre compagnie d'assurance, une demande d'adhésion vous sera communiquée pour établir votre contrat de complémentaire santé. De façon générale, souscrire une mutuelle santé ne requiert aucun questionnaire médical; on parle dans ce cas de mutuelle santé solidaire.

La prévoyance

Qu’est-ce qu’un contrat de prévoyance ?

Etant aussi une protection sociale, les garanties de prévoyance couvrent des risques différents de ceux de la complémentaire santé. La prévoyange prend en charge les imprévus de la vie en versant une aide financière suite à une maladie ou un accident.

Les contrats de prévoyance prennent également en charge les risques liées au décès, à l'invalidité/incapacité ou encore à la dépendance. Il exsite à la fois la prévoyance obligatoire de la Sécurité Sociale, et la prévoyance individuelle des assureurs.

Quel est le fonctionnement de la prévoyance ?

Les cotisations de garanties des contrats de prévoyance dépendent des revenus des assurés. Suite à un sinistre ou accident pris en charge par le contrat, les garanties de votre contrat de prévoyance s'activent automatiquement. En effet, en cas d'un arrêt maladie à cause d'un sinistre, une indemnité journalière vous sera versée par la Sécurité Sociale, par la suite, un complément d'indemnité vous sera versé par la prévoyance individuelle.

Dans une situation d'invalidité ou d'incapacité, votre compagnie d'assurance et la Sécurité Sociale vous verseront une rente/pension.

Finalement, en cas de décès de l'assuré, un capital sera versé à ses ayants droit.

À qui s’adressent les contrats de prévoyance ?

Les contrats de prévoyance sont destinés aux personnes qui perçoivent des salaires et désirent se protéger contre les imprévus financiers de la vie (baisse de revenu), en cas de maladie ou d'accident.

Ainsi, les salariés peuvent profiter d'un contrat collectif, à travers leur employeur. Quant aux travailleurs non-salariés (TNS), il est possible pour eux de souscrire un contrat de prévoyance pour profiter des avantages fiscaux (la loi Madelin).

Cependant, les salariés qui ne sont pas pris en charge pas un contrat de prévoyance d'entreprise ont la possibilité de souscrire un contrat de prévoyance à titre individuel.

Personnes à ajouter

votre conjoint(e)
Vos enfants

En cochant cette case et en soumettant ce formulaire, vous acceptez que vos informations soient utilisées pour vous recontacter.

La prévoyance de la Sécurité Sociale

Les affiliés à la Sécurité Sociale bénéficient tous d'un régime de prévoyance obligatoire qui prévoit :

  • Indémnités journalières : La Sécurité Sociale verse une compensation de baisse de salaire dans le cas d'arrêt de travail ;
  • Rente ou pension : La Sécurité Sociale verse une indemnité dans le cas d’invalidité ou d’incapacité. Cependant, le montant versé dépend de vos revenus.
  • Il est noter que les montants versé par la Sécurité Sociale restent faibles (prévoyance obligatoire). Ainsi, les compagnies d'assurance proposent de souscrire à des contrats de prévoyance individuels.

La prévoyance individuelle

Les contrats de prévoyance individuels sont des contrats facultatifs qui s'occupent du versement d'indemnités complémentaires à ceux de la Sécurité Sociale. En effet, la prévoyance individuelle connait une intervention dans le cas d'un arrêt de travail, d'une incapacité ou d'une invalidité (maladie ou accident).

Quelles sont les garanties des contrats de prévoyance ?

En cas de maladie, d'accident, d'arrêt de travail, d'incapacité permanente ou non, d'invalidité partielle ou totale, de dépendance, ou de décès de l'assuré, les contrats de prévoyance interviennet pour compenser ces pertes de salaires. Ces contrats prévoient toujours des franchises modulables.

  • En cas d'hospitalisation : 3 jours ;
  • En cas d'accident : 15 jours ;
  • En cas de maladie : 30.

Autrement dit, les garanties du contrat connaîtront leur début qu'au terme des jours de franchises mentionnés ci-dessus.

Si l'on prend l'exemple d'un assuré en cas d'arrêt de travail suite à un accident, un versement d'indemnités journalières ne sera effectué qu'à partir de 16ème jours d'arrêt de travail.

Quel est le coût d'un contrat de prévoyance ?

Evidemment, le tarif d'un contrat de prévoyance dépend tout d'abord du profil de l'assuré car les cotisations de prévoyance sont effectuées et calculées en fonction de l'âge de l'assuré et ses revenus. Autrement dit, si l'assuré perçoit un salaire assez haut, sa cotisation de contrat de prévoyance sera à son tour élevée.

Notez Bien : La modulation des franchises vous permet une couverture contre les risques les plus graves, avec une baisse de la cotisation.

Comment souscrire un contrat de prévoyance ?

Contrairement à la souscription d'une mutuelle santé, l'adhésion au contrat de prévoyance requiert de remplir un questionnaire médical. En fonction du niveau de garantie pour lequel l'assuré a opté, le questionnaire médical peut s'avérer plus long (demander l'avis de votre médecin, vos analyses..).

Une fois le questionnaire établi, la cotisation peut être soit :

  • Maintenue à l'identique (dans le cas où votre état de santé est bon) ;
  • Majorée (dans le cas où votre état de santé représente un risque tel que le diabète).

Néanmois, si votre état de santé représente un risque beaucoup trop élevé pour la compagnie d'assurance, il se peut que celle-ci vous refuse toute souscription. Vous pouvez tout de même vous retourner vers des assureurs spécialisés en "risques aggravés" pour vous proposer des contrats plus adaptés à votre situation.

Demandez un rappel