L’assurance Responsabilité Civile professionnelle

L'entreprise se laissera-t-elle passer d’une assurance? Certains pensent que si l'on compare le nombre d'entreprises en France (selon les données françaises de l’Agence France Entrepreneur, un peu plus de 4 millions) avec le nombre de contrats signés par l'entreprise (selon la Fédération Française de l’Assurance, environ 2 millions).

L'entreprise n'est-elle pas obligée de s'assurer? Comment assume-t-elle les risques liés à ses activités? Nous vous expliquons tout sur l'assurance de base pour chaque entreprise notamment la Responsabilité Civile Professionnelle.

Présentation de la responsabilité civile professionnelle

La responsabilité civile professionnelle, plus communément appelée «RC Pro», est un contrat que toute entreprise portant ce nom doit au moins signer pour se protéger et protéger ses employés. En effet, tant que l'entreprise, l'un de ses employés, l'un de ses services ou les devoirs du matériel pourront être utilisés, il interviendra.

En d'autres termes, la RC Pro peut couvrir tous les dommages physiques, matériels ou immatériels causés à autrui par négligence, négligence ou négligence. En particulier, ce dernier peut éviter toutes les conséquences financières de tels dommages, qui peuvent conduire à la faillite selon le degré d'indemnisation. Au lieu de cela, il devrait être évalué comme une réserve pour risques mortels, et non comme une redevance. Par conséquent, ne pas souscrire à une RC Pro est une mauvaise idée.

La RC Pro est-elle une couverture obligatoire ?

En théorie, que l'entreprise ait un mur ou un locataire, seule l'assurance professionnelle du site est obligatoire (garantie d'occupation du site). Il offre une protection contre tout danger d'incendie, d'explosion ou d'inondation. Bien sûr, si le véhicule est utilisé pour cette activité, le véhicule doit être assuré comme l'exige la réglementation routière. Sinon, bien que la société ait la responsabilité légale de supporter tous les dommages causés par les personnes ou les biens dont elle est responsable envers des tiers, rien ne peut obliger la société à souscrire une assurance pour supporter ses risques.

Il existe cependant des exceptions: certaines professions réglementées doivent pouvoir assumer la responsabilité civile professionnelle. Cela est particulièrement vrai pour la profession médicale (médecins, infirmières, sages-femmes), les professionnels du droit et les avocats (avocats, notaires, huissiers de justice, agents immobiliers, architectes, comptables, etc.). Enfin, les artisans du bâtiment sont obligés de participer au CR décennal, qui corrigera les éventuelles erreurs dans leurs réalisations dans les dix ans suivant la fin du chantier.

Dans quels cas la responsabilité civile professionnelle reste d’une utilité ?

Vous êtes commerçant alors qu’un client est blessé lors d'une visite dans un magasin, un restaurateur, une des préparations a provoqué une intoxication alimentaire, le propriétaire du garage et la voiture du client ont été endommagés lors de votre intervention, jardinier, vous êtes sur le portail client ou de son voisin...

Ce sont des situations courantes qui peuvent causer des blessures ou des dommages matériels, donc l'assurance RC Pro peut s'avérer utile. On parle ici de responsabilité civile «exploitation», autrement dans l'exécution des prestations ou dans la vie quotidienne de l'entreprise. L’assurance entreprise s’applique à des situations plus graves, par exemple impliquant un accident du travail ou une erreur médicale de l’employeur si le professionnel est médecin.

La responsabilité de l'entreprise s'étend même aux pertes immatérielles, telles que les pertes financières dues à des retards ou à l'inexécution (par exemple: le gestionnaire est fixe et incapable de fournir les services commandés), et même des erreurs dans les activités de conseil après la baisse du chiffre d'affaires.

Afin de couvrir l'ensemble du périmètre, l'entreprise peut choisir de porter la responsabilité civile "après livraison". Ce dernier supporte les dommages causés à des tiers après livraison des produits ou réalisation des prestations. Il peut également aider les entreprises à payer les coûts de remplacement ou de modification.

Combien coûte une assurance RC Pro ?

Si vous pouvez fournir à votre micro-entreprise 20 euros d'assurance par mois, on peut dire que, comme les entreprises françaises, le coût de l'assurance responsabilité professionnelle est le même. En effet, il est difficile de donner un exemple de prix car les critères de calcul de la prime sont différents d'une structure à l'autre :

le chiffre d’affaires

Plus le risque financier supporté par l'assurance est élevé. Le montant de la prime est inévitablement affecté.

la taille et le statut de l’entreprise

De toute évidence, par rapport aux petites et moyennes entreprises de 50 employés dans les installations et équipements industriels, les travailleurs indépendants à domicile présentent moins de risques.

le secteur d’activité

Par exemple, les entreprises de construction à haut risque (difficultés financières, retards, accidents personnels, malfaçons) paient des primes élevées.

le type de couverture

En fonction de son budget, et notamment des risques liés à ses activités, l'entreprise devra choisir entre un contrat ne couvrant que son exploitation minière et une formule plus complète (y compris "après livraison") assurant une protection juridique.

les spécificités du contrat

Comme dans tout contrat d'assurance, la franchise (le montant que l'entreprise paie pour chaque sinistre), le montant maximum (le montant qui n'est plus payé pour l'assurance) et les exclusions (pour le cas de l'assurance) ne peuvent pas être déclenchées pour modifier le montant de la prime.

La garantie de Responsabilité Civile Professionnelle; une couverture suffisante ?

Pour les entreprises qui souhaitent se développer et survivre longtemps, une simple responsabilité civile professionnelle ne suffit pas. Nous recommandons plutôt l’assurance Multirisque Professionnelle. Il s'agit généralement d'un contrat sur mesure qui protège la société à toutes les étapes de ses activités.

Les garanties multirisques professionnelles ou «MRP» incluent généralement une RC Pro étendue, une protection juridique et une assurance pour les véhicules, les lieux et leur contenu, et parfois aussi des garanties spécifiques pour répondre aux besoins spécifiques de l'entreprise.

Quel est l’intérêt de prendre une assurance professionnelle ?

Face à des risques majeurs, l’assurance RC Pro vous permet d'assurer la pérennité de votre société. En effet, l'assurance responsabilité civile professionnelle est le meilleur moyen de vous protéger contre les risques potentiels pouvant être causés par vous, vos employés ou votre équipement professionnel.

Comment peut-on choisir sa couverture d’assurance professionnelle ?

Quelle assurance professionnelle choisir pour couvrir votre entreprise? L’assurance multirisque professionnelle. En effet, et dans le cas de survenue d’un sinistre (incendie, inondation, vol, etc.), l’assurance multirisque professionnelle va garantir à votre entreprise une protection complète.

Quelles sont les assurances qui sont considérées comme étant obligatoires pour les entreprises ?

Les assurances obligatoire pour les entreprises sont comme suit :

  • L'assurance responsabilité civile professionnelle ;
  • L'assurance professionnelle automobile ;
  • L'assurance multirisque professionnelle ou multirisque pro ;
  • L'assurance contre les accidents du travail ;
  • L'assurance perte d'exploitation ;
  • L'assurance de bien.

La meilleure assurance professionnelle; c’est laquelle ?

Elly Assurance est un comparateur professionnel en ligne. En effet, et peu importe le type d'activité que vous exercez (artisan, commerçant, auto-entrepreneur, profession libérale...), Elly Assurance peut vous trouver la meilleure assurance professionnelle pour votre activité au meilleur prix.

Quelle assurance souscrire pour un commerce ?

L'assurance responsabilité civile professionnelle, appelée également assurance RC pro, couvre les dommages que les activités du commerce peuvent causer à quiconque (clients, fournisseurs, tiers).

Demandez un rappel